AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Celui qui délaisse la prière-sheik sheik al albany

Aller en bas 
AuteurMessage
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 34
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Celui qui délaisse la prière-sheik sheik al albany   Mer 26 Sep 2007 - 18:36

:bism3:
Toutes louanges et tout remerciements sont dus à Allah, Seigneur de l’univers. Qu’Allah prie et bénisse Son serviteur et Son Messager, notre Prophète Mouhammad, ainsi que sa famille et ses compagnons.

Certes, parmi ce sur quoi les musulmans ne divergent pas, il y a que le délaissement volontaire de la prière obligatoire fait partie des plus grands péchés ! Cela est pire que le fait de tuer une âme, que de prendre des biens injustement, que de forniquer, que de voler, que de boire de l’alcool. Celui qui agit ainsi, s’expose au châtiment d’Allah, à Sa colère et à Son humiliation ici-bas et dans l’au-delà ! [1]

Plusieurs versets coraniques exposent la place importante qu’a la prière, ainsi que la grandeur du péché de celui qui la délaisse ou la néglige. Le Très-Haut a dit :


فَخَلَفَ مِن بَعْدِهِمْ خَلْفٌ أَضَاعُوا الصَّلاَةَ وَاتَّبَعُوا الشَّهَوَاتِ فَسَوْفَ يَلْقَوْنَ غَيًّا إِلاَّ مَن تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ صَالِحًا فَأُوْلَئِكَ يَدْخُلُونَ الْجَنَّةَ وَلاَ يُظْلَمُونَ شَيْئًا


-traduction relative et approchée-
« Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition, sauf celui qui se repent, croit et fait le bien. Ceux-là entreront dans le paradis et ne seront point lésés. »
(Sourate 19 versets 59-60)


Et Il a dit, Purifié soit-Il :

فَوَيْلٌ لِّلْمُصَلِّينَ
الَّذِينَ هُمْ عَن صَلاَتِهِمْ سَاهُونَ
الَّذِينَ هُمْ يُرَاؤُونَ
وَيَمْنَعُونَ الْمَاعُونَ


-traduction relative et approchée-
« Malheur donc, à ceux qui prient tout en négligeant [et retardant] leur prière ; qui sont pleins d’ostentation, et refusent l’ustensile [à celui qui en a besoin tels le sel, le sucre, l’eau…]. »
(Sourate 107 versets 4 à 7)


Et le Très-Haut a dit :

مَا سَلَكَكُمْ فِي سَقَرَ
قَالُوا لَمْ نَكُ مِنَ الْمُصَلِّينَ


-traduction relative et approchée-


« Qu’est-ce qui vous a acheminés à Saqar ? » Ils diront : « Nous n’étions pas de ceux qui faisaient la prière »
(Sourate 74 versets 42-43)

Et cela est exprimé dans d’autres saints versets.

Tout comme de nombreux hadiths du Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- démontrent la gravité du péché que commet celui qui délaisse la prière ou qui la néglige ou l’abandonne.

Le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit :
« Ce qui sépare serviteur du polythéisme (chirk), il y a le délaissement de la prière. » [2].

Et il -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit :
« Le pacte entre nous et eux est la prière, celui qui la délaissera aura mécru. » [3].

Et il -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit :
« Celui qui délaisse volontairement la prière, aura rompu le pacte d’Allah. » [4].

Face à ces versets et hadiths, les imams et savants de la sounnah ont divergé sur le fait de considérer (ou non) mécréant (At-Takfir) celui qui délaisse la prière volontairement.

L’Imam Al-Baghaoui -qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit dans « Charhou s-sounna » [2/178-179] :
« Les gens de science ont divergé sur le fait de considérer (ou non) mécréant celui qui délaisse la prière obligatoire volontairement… »

Et Ach-Chawkâni -qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit dans « Naylou l-awoutâr » [1/369] en annotation au hadith rapporté par Djabir -qu’Allah l’agrée- que nous avons cité précédemment :
« Le hadith prouve que le fait de délaisser la prière mène à la mécréance. Et il n’y a pas de divergence entre les musulmans sur la mécréance de celui qui délaisse la prière en rejetant son caractère obligatoire. Sauf dans le cas où il a récemment embrassé l’Islam, ou qu’il n’a pas fréquenté les musulmans afin que le caractère obligatoire de la prière lui soit parvenu.
Par contre, s’il la délaisse par fainéantise, tout en ayant la conviction qu’elle est obligatoire, comme c’est le cas de beaucoup de personne, alors, il y a une divergence à ce sujet… »


Après avoir cité succinctement la divergence, il a ensuite cité l’avis le plus répandu :
« La majorité des salafs et de ceux qui les ont suivi, parmi eux Malik et Chafi’i, sont d’avis qu’il ne devient pas mécréant (kâfir), mais Fâsiq. »

Et Ibn Hibâne -qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit dans son Sahîh [4/324] :
« Al-Moustapha (un des noms du Prophète) -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a désigné par la mécréance (al-koufr) celui qui délaisse la prière. S’il délaisse la prière, cela sera les prémices de la mécréance, car, si la personne délaisse la prière de manière habituelle, cela l’amènera à délaisser d’autres obligations. Et s’ils délaissent de manière habituelle les obligations, cela l’amènera à renier (c’est à dire à la mécréance).
Ainsi, il -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a désigné par le résultat final (al-koufr), qui est la dernière branche de la mécréance, les prémices qu’est le délaissement de la prière, qui est la première branche (de la mécréance). »


Ensuite, il a dit dans le titre :
« Citation des textes prouvant que ce que nous avons dit est correct et c’est que les arabes désignaient les prémisses d’une chose par ce que cela peut entraîner au final. »

Et après avoir cité la parole du Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- :
« Discuter sur le Coran est de la mécréance. » [5]

Il a dit :
« Si la personne discute sur le Coran, cela l’amènera, si Allah ne le préserve pas, à douter au sujet des versets à équivoques qui s’y trouvent. Ainsi, Al-Moustapha -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a désigné par le mot mécréance (Koufr), qui est le fait de renier, les prémisses qui en sont la cause (la cause menant à la mécréance) qu’est la discussion. »


Ainsi, le délaissement de la prière est un crime abominable, et un égarement très grave, qui mène, qu’Allah nous en préserve, à l’apostasie et à être rattaché aux mécréants et aux polythéistes.

Et si les savants et imams de la Sounnah ont divergé sur ce sujet important, alors, il est obligatoire aux étudiants en science religieuse d’agir posément et d’être prudent. Qu’il ne se précipite pas à rendre mécréant et apostat tous ceux qui délaissent la prière avec rudesse et sévérité. [6] Le fait de juger un musulman comme étant sorti de l’Islam et qu’il est devenu mécréant, il ne faut pas que le musulman qui croit en Allah et au jour dernier de s’y avancer si ce n’est avec une preuve claire comme l’éclat du soleil. Car, certes, il a été confirmé dans des hadiths authentiques rapporté par plusieurs compagnons [7], que le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit :
« Celui qui dit à son frère : « Ô mécréant ! », alors un des deux le mérite. »

Et dans la version du Sahih :
« Un des deux aura mécru. »


Ainsi, dans ces hadiths, et dans ceux qui sont rapportés dans le même sens, il y a un grand avertissement et une grande menace contre le fait de se précipiter à juger une personne mécréant.

Et Allah, Puissant et Glorieux, a dit :


وَلَـكِن مَّن شَرَحَ بِالْكُفْرِ صَدْرًا


-traduction relative et approchée-
« mais, ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance »
(Sourate 16 versets 106)




Donc, il faut obligatoirement que le cœur soit ouvert délibérément à la mécréance, et que le cœur soit serein et s’apaise avec cette mécréance [8]. [9]

Et comme a dit Cheikh 'Abdoul 'Aziz Ibn Abdillah Ibn Baz -qu’Allah lui fasse miséricorde- :
« Le fait de déclarer une personne mécréante (At-Takfir) est un sujet très grave. Il ne faut pas que les musulmans s’y aventurent. Il faut plutôt qu’il laisse cela aux gens de science qui sont bien enracinés dans la science. » [10]


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


[1] Introduction du livre « As-Salâtou wa houkmou târikiha » d’Ibn Al-Qaiym -qu’Allah lui fasse miséricorde-.

[2] Rapporté par Mouslim, selon Djabir -qu’Allah l’agrée-.

[3] Ahmad, At-Tirmidhi, Ibn Madjah, et d’autres ; selon Bourayda -qu’Allah l’agrée-.

[4] Ibn Madjah et Al-Boukhari dans « Adabou l-moufrad ». Sa chaîne de transmission est faible, mais elle est renforcée par d’autres chaîne de transmission. Voir « At-talkhissou l-habir » [2/148] d’Al-Hafidh Ibnou Hadjar -qu’Allah lui fasse miséricorde- et « Irwâ ou l-ghalil » [7/89-91] de Cheikh Al-Albani -qu’Allah lui fasse miséricorde-.

[5] Abou Dawoud Ahmad, Ibn Aby Chayba, Al-Hakim, et d’autres, avec une chaîne de transmission bonne.

[6] Ici, est cité la parole de l’Imam Ach-Chawkânî -qu’Allah lui fasse miséricorde- dans « As-saylou l-djarâr » (4/578).

[7] Al-Boukhari et Mouslim, selon Ibn ’Omar -qu’Allah l’agrée-.

[8] Fin de citation de l’Imam Ach-Chawkânî -qu’Allah lui fasse miséricorde-. Je dis : sa parole concerne celui qui est contraint. Quant aux autres (qui ne sont pas contraints), cela n’est pas du tout obligatoire. Car, certes : « Il ne se peut pas que quelqu’un vise la mécréance, si ce n’est celui qu’Allah a voulu. » comme a dit Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya -qu’Allah lui fasse miséricorde- dans « As-sourâmou l-massloûl » (2/339).

[9] Introduction de la première édition du livre « Houkmou târiki s-salât » de Cheikh Al-Albani -qu’Allah lui fasse miséricorde-.

[10] Journal « Ach-charqou l-awsat » en date du 21/04/2001.

posté par Abou Nawoufal sur http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=4335

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 34
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Celui qui délaisse la prière-sheik sheik al albany   Dim 30 Sep 2007 - 3:35

Celui qui abandonne la prière par paresse est jugé musulman :
- aussi longtemps que rien ne révèle les secrets de son cœur ou ne l’indique
- et s’il meurt avant qu’on ne lui demande de se repentir (comme c’est le cas de nos jours).

Mais si on lui donne le choix entre :
1) « la mort »
2) « le Repentir et le retour à la prière régulière »
S’il choisit la mort alors dans ce cas il meurt mécréant.


Shaikhul Islam Ibn Taymiyah a dit : « Si une personne s'abstient de la prière au point d'être prête à faire face à l'exécution c'est qu'elle n'en reconnaît pas intérieurement le caractère obligatoire et ne s'est jamais engagée à la faire. C'est parce qu'elle est mécréante à l'avis unanime des muslims. De multiples traditions prouvent l'impiété de l'auteur d'une telle attitude et des textes authentiques le soutiennent [...] » (Majmû’ ul fatâwâ 2/48)

Silsilah As Sahîhah (1/117)

Posté par Abû Taymiyah ici

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
 
Celui qui délaisse la prière-sheik sheik al albany
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jugement de celui qui délaisse la prière
» Celui pour qui la prière est obligatoire
» La prière nocturne et tarawah
» Les innovations dans les ablutions
» Authenticité du hadith : (Celui qui délaisse une chose pour Allah, Allah le récompensera par une chose meilleure que celle délaissée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: La Prière (As Salat)-
Sauter vers: