AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeûne du vieillard, de la vielle dame et du malade...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Le jeûne du vieillard, de la vielle dame et du malade...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:44

:bism3:
Le jeûne du vieillard, de la vielle dame et de la personne malade, dont l’espoir de guérison n’est pas certain…?



صوم الشيخ الكبير والمرأة الكبيرة والمريض الذي لا يرجى برؤه



Fatwa de Sheikh 'Abd Al 'Aziz Ibn 'Abd Allah Ibn 'Abd Ar-Rahman Ar-Rajihi (hafidhahou Allah).


Parmi les règles du jeûne, l’alternative donnée au vieillard, à la vielle dame et la personne malade, dont l’espoir de guérison n’est pas certain, de manger et d’offrir, en contre parti, un repas à un nécessiteux pour chaque jour non jeûné, si le jeûne leur est pénible par l’Unanimité des savants.
Ils disent : « bien que ce verset à été abrogée, c’est à dire selon la parole d’Allah – ta’ala - : « Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu' (avec grande difficulté), il y a une compensation: nourrir un pauvre » [Sourate Al Baqara - 184] , la compensation du jeûne pour celui qui ne peut pas l'accomplir (par vieillesse ou maladie) demeure une obligation ».

Un groupe parmi les prédécesseurs [As-Salaf] a même dit que cette dernière obligation à été elle aussi abrogée et selon Ibn ‘Abass – qu’Allah soit satisfait d’eux - : « ce verset n’a pas été abrogé, il comporte plutôt un statut ; il fut révélé à propos de la personne âgée et de la personne malade, qui ne peuvent pas accomplir le jeûne » [An-Nawawî 8/21 – selon Mouslim].

Selon Malik, la personne qui est incapable de jeûner par rapport à son impotence n’est redevable d’aucune forme d’expiation et elle n’est pas obligée d’offrir une compensation, comme pour la personne [inguérissable] qui délaisse le jeûne à cause d’une maladie liée à sa mort.

Cependant, l’avis le plus juste reste celui auquel fait allusion l’Unanimité des savants, selon lequel il y a l’obligation d’une expiation [Al Moughni 4/396].

Certes, Allah est le Seul à garantir le succès.




Source : www.sh-rajhi.com

Parmi les règles du jeûne - règles n°18 –
Sheikh 'Abd Al 'Aziz Ibn 'Abd Allah Ibn 'Abd Ar-Rahman Ar-Rajihi (hafidhahou Allah) .
Traduction rapprochée par Ibn Hamza Al Djazairy - 21 Ramadan, 1428 / 03-10-2007

Le site Al Ghourabaa : rubrique As-Sawm


Posté par IBNHAMZA Al Djazairy ici

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Shayna Oum Jibril
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1460
Age : 32
Localisation : IDF
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne du vieillard, de la vielle dame et du malade...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:50



Barak Allah oufik

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le jeûne du vieillard, de la vielle dame et du malade...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Subhan Allah cette vielle dame a vu pousser sur son front une corne de 6 centimètres.
» fabliaux la vieille qui graissa la patte du chevalier
» Une vielle légende hindoue
» Ma plus vielle et mon plus jeune...
» Vielle photos des années 1900

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: Concernant le jeûne et l' Aïd al fitr-
Sauter vers: