AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le remède pratiqué par le Prophète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Le remède pratiqué par le Prophète   Lun 3 Déc 2007 - 23:51

Chapitre sur le remède
du livre [Zad Al-Ma'âd]
--------------------------------------------
Ibn Al-Qayyim (ÑÍãå Çááå)

Le remède pratiqué par le Prophète (sala Allah âlaïhi oua salam) pour la maladie se présente sous trois formes:

1/ Le remède par les médicaments naturels.

2/ Le remède par les médicaments divins.

3/ Le remède composé des deux premiers.


Nous mentionnerons ces trois types de remède adoptés par le Prophète (sala Allah âlaïhi oua salam) en commençant par les remèdes naturels qu'il a prescrits et utilisés. Nous exposerons par la suite les remèdes divins et composés.

Le Prophète () a été envoyé en tant que guide appelant à Allâh et à Son Paradis, en leur enseignant la connaissance d'Allâh, et en montrant à sa communauté les œuvres [qu'Allâh] agrée et les commandements [qu'Allâh] leur a prescrit [en leur expliquant] les raisons de ce qu'Il [Allâh] désapprouve et de ce qu'Il leur a interdit.

[Le Prophète ] a également informé des nouvelles des Prophètes et Envoyés, l'état de la situation avec leur communauté, les principes de l'éducation du monde, la question de la création et du rassemblement, l'infortune des âmes ainsi que leur félicité et ce qui en sont les causes.

Quant à la médecine des corps, elle est le fruit de l'accomplissement de sa législation et le but visé en est autre, de sorte à ce qu'elle soit utilisée en cas de besoin. S'il est possible de s'en passer, les efforts et les forces devront être orientés vers le remède des cœurs et des âmes, le maintien en bonne forme, l'éloignement de leurs maladies, et leur protection de toute corruption. Tel est le but visé primordialement, en tout premier. L'amélioration [de l'état] du corps qui n'est pas en concordance avec l'amélioration [de l'état] du cœur n'est d'aucune d'utilité. La détérioration du corps avec l'amélioration du cœur n'engendre que les dégâts minimes, des dégâts éphémères qui donnent lieu à un intérêt permanent et complet, et c'est d'Allâh qu'émanent les grâces.

---
Que penser de la "Fâtiha » qui n'a de semblable [dans la révélation] ni dans le Qor'ân, ni dans la Thora [at-Tawrât], ni dans l'Evangile et ce qui ressemble à cela, car elle renferme toutes les significations du Livre d'Allâh, qui englobe l'indication de l'origine et des fondements des noms d'Allâh - Ta'âla - qui sont: Allâh, le Seigneur [ar-Rabb], le Très Miséricordieux [ar-Rahîm], la confirmation du rassemblement, la mention des deux unicités: L'Unicité de la Seigneurie [Tawhîd ar-Rouboubiyyah] et l'Unicité de l'adoration [Tawhîd al-Uluhiyyah], qu'Il soit loué dans la demande de secours et dans la demande de la guidance, et sa particularité par laquelle Il est loué, la mention de la meilleur des invocations sur ce qui est le plus utile et obligatoire, et que l'adorateur a le plus besoin. Et cela est la guidance vers le chemin des vertueux qui renferme la plus parfaite de Ses connaissances, de Son Unicité et de Son adoration, qui est la droiture [que l'adorateur] a jusqu'à la mort, et cela englobe les diverses catégories [de personnes] et fractions, celles gratifiées [par Allâh] pour leur connaissance de la vérité car elles l'ont appliquée, aimée et préférée, [à l'inverse de ceux] qui ont encouru la colère [d'Allâh] car ils ont dévié de la vérité après en avoir eu connaissance, [et à la différence] de ceux qui ce sont égarés, ceux pour qui la vérité a été voilée. Telles sont ainsi les diverses catégories.

[La "Fâtiha »] contient la confirmation du destin [Qadar] et de la loi [Char'], des noms [al-Asmâ] et des attributs [as-Sifât], du rassemblement [al-Mi'âd] et des prophéties [An-Noubouwâ], de la purification des âmes [Tazkiyat an-Noufoûs], de l'amélioration des cœurs [Islâh al-Qouloûb], de la mention de l'équité et de la charité d'Allâh, et de la réplique faite à l'ensemble des gens de l'innovation et du faux [Ahl al-Bida' wal-Bâtil] comme nous l'avons mentionné dans le commentaire [de cette sourate] dans notre grand ouvrage "Madâradj as-Sâlikîn ». Véritablement, cette sourate contient une guérison par laquelle on y trouve un remède, et avec laquelle [on l'utilise] comme exorcisme des maux.

La "Fâtiha » renferme la sincérité de l'adoration [Ikhlâs al-'Uboûdiyyah], la louange sur Allâh, le fait [de s'en remettre à Lui] dans la délégation des affaires qui toutes proviennent de Lui, la demande de Son secours [al-Isti'ânah], la confiance en Lui [at-Tawwakoul], l'imploration de l'ensemble de Ses faveurs, qui sont, la guidance vers ce qui amène les grâces et repousse les châtiments. Certes, [cette sourate] constitue l'une des plus puissantes guérisons qui se veut suffisante.

Il a été dit: La partie de la "Fâtiha » qui sert à l'exorcisme est la suivante:

"C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. »

Il ne fait pas de doute que ces deux phrases forment la partie la plus puissante de ce remède, vu qu'elles contiennent la remise complète en Allâh et la remise confiante en Lui [at-Tawwakoul], le recours [auprès de Lui] et la demande de secours, le besoin et la sollicitation, ainsi que la réunion du plus noble objectif qui est l'adoration du Seigneur Unique, et le moyen le plus illustre qui est l'imploration du secours d'Allâh dans Son adoration. Il n'y a pas de [sourate] autre que celle-là qui renferme tous ces éléments.

Il m'est arrivé une fois de tomber en proie à la maladie alors que j'étais à la Mecque. A ce moment là, j'étais privé de médecin et de médicament. Je pris donc une gorgée d'eau de "Zamzam », récitait cette sourate [al-Fâtiha] à maintes reprises avant de la boire. Cet acte m'apporta la guérison complète. Et je ne me passais plus par la suite de cette cure pour pallier les douleurs, et elle m'apporta l'utilité désirée.

L'eau de "Zamzam" est au sommet des eaux, car elle est la plus noble, la plus glorieuse, la plus estimée, la plus onéreuse et la plus précieuse, car elle a été creusée par l'Ange Djibrîl (âlaïhi salam ) et a désaltéré Ismâ-îl (âlaïhi salam ).
Dans les deux Sahîh [al-Bukhârî et Muslim] il est rapporté que le Prophète (sala Allah âlaïhi oua salam) a dit à Abî Dhar lorsqu'il a séjourné quarante jours et quarante nuits entre la Ka'bah et ses limites, ne disposant d'autre nourriture que l'eau de Zamzam: "Elle est une nourriture entière ». Et Mouslim ajouta: "Elle est une nourriture des maladies ».

Dans les "Sounans » de Ibn Mâdja sont mentionnées ces paroles de Djâbir Ibn 'Abdullâh ( ), rapportant du Prophète (sala Allah âlaïhi oua salam) qu'il a dit: "L'eau de Zamzam convient à tout chose ». L'authenticité de ce hadîth a été affaiblie par un groupe [de savant] du fait de son rapporteur 'Abdullâh Ibn al-Mouamal.

[...]

D'après l'expérience de certains, j'ai essayé de me soigner avec l'eau de "Zamzam » et l'expérience fut convaincante pour beaucoup de maladies dont j'ai été guéri de manière miraculeuse par la grâce d'Allâh. J'ai également vu des personnes se nourrir d'eau de "Zamzam », tout au long d'un demi-mois ou d'un mois entier sans éprouver la moindre faim, participant au Tawaf [autour de la Ka'bah] au même titre que le reste des gens, et [ces personnes] m'ont raconté qu'elles auraient pu demeurer ainsi quarante jours tout en préservant la force d'avoir des rapports sexuels avec leurs femmes, de jeûner et de faire le Tawaf [autour de la Ka'bah] à plusieurs reprises.

-------------------------------------------------------------------------------
Source : Extraits de [Zad Al-Ma'âd] - (Tome 4, p. 22 - p. 163-165 - p. 392-393).
-------------------------------------------------------------------------------

Pour plus d'informations sur le sujet :

Le remède contre la sorcellerie par le Qur’an et la Sounna

De Sa’id Ibn ‘Ali Ibn Wahff Al-Quahtâni

http://www.alminhadj.fr/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=323&forum=14

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
 
Le remède pratiqué par le Prophète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3 formes de remède pratiqué par le Prophète pour la maladie
» Le Prophète Idris
» KACOU PHILIPPE est un faux prophète
» Remède contre le petit coup de blues....
» Savonarole, le prophète maudit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: La pratique de la Roqya-
Sauter vers: