AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La réconciliation entre les gens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oum mohamed (rizou)

avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 32
Localisation : st ouen (93)
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: La réconciliation entre les gens   Mer 4 Oct 2006 - 22:16

as salam 'alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh

La réconciliation entre les gens

Allâh (تعالى) a dit : {Il n'y a rien de bon dans beaucoup de leurs conversations secrètes sauf s'il s'agit d'ordonner une aumône ou une action de bien ou une réconciliation entre les gens} (4/114)

Allâh (تعالى) a dit : {et la réconciliation est meilleure} (4/128)

Allâh (تعالى) a dit : {Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous} (8/1)

Allâh (تعالى) a dit : {Les croyants ne sont que des frères. établissez la concorde entre vos frères} (49/10)


248. Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Pour chacun de ses os, l'homme doit une aumône à chaque jour qui voit le soleil se lever. Tu arbitres en toute justice entre deux parties et tu as là une aumône. Tu aides quelqu'un à monter sur sa bête ou à charger ses bagages sur elle et tu as là une aumône. La parole gentille est une aumône. Pour chacun de tes pas vers la mosquée tu as une aumône. Quand tu retires un obstacle de la voie publique tu as encore une aumône". (Al-Boukhâri, Mouslim)


249. Oum Koulthoùm bint 'Oqba (رضي الله عنها) a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "N'est pas menteur celui qui réconcilie les gens en disant à chacun des deux adversaires que l'autre a dit du bien de lui"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Dans une autre version de Mouslim, elle dit : "Je ne l'ai jamais entendu autoriser le mensonge sauf dans trois cas :
- La guerre.
- La réconciliation des gens.
- Ce que dit l'homme à sa femme et la femme à son mari".


250. Selon 'Aïcha (رضي الله عنها), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) entendit une fois deux rivaux discuter à voix haute devant sa porte. Or voici que l'un d'eux priait l'autre de renoncer à une partie de sa créance et de lui faire des facilités pour le reste.
L'autre disait : "Par Allâh, je n'en ferai rien".
Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) sortit alors à eux et leur dit : "Où est celui qui jure par Allâh de ne pas faire du bien?"L'autre dit : "Moi, ô Messager d'Allâh! et j'accepte maintenant la solution qui lui convient". (Al-Boukhâri, Mouslim)


251. Selon Sahl Ibn Sa'd As-sà'idi (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) apprit qu'il y avait un litige entre les membres de la tribu des Bani 'Amr Ibn 'Awf. Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) sortit avec un groupe de gens pour les reconcilier. Les Bani 'Amr le retinrent (à manger) alors que vint (à Médine) l'heure de la prière.
Bilâl vint dire à Abou Bakr : "Ô Abou Bakr! Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) semble avoir été retenu alors qu'est venue l'heure de la prière. Veux-tu bien y présider à sa place?"
Il dit : "Oui, si tu veux".
Bilâl annonça alors l'entrée en prière et Abou Bakr s'avança et dit : "Allâhou Akbar!"
Les gens le dirent à sa suite. Juste à ce moment, le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) arriva en s'avançant dans les rangs pour y prendre place. Les gens (offusqués de voir le Prophète prier derrière quelqu'un) se mirent à taper des mains (pour dire à Abou Bakr de céder sa place au Prophète). Or, Abou Bakr, quand il était en prière, ne regardait jamais derrière lui. Mais, quand les battements des mains redoublèrent, il tourna la tête. Il vit le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) qui lui fit signe de continuer à diriger la prière. Abou Bakr (رضي الله عنه) leva cependant la main (en signe d'excuse) et marcha à reculons jusqu'à sa place dans le rang des prieurs. Le Messager d'Allâh s'avança alors à sa place et présida à la prière. Une fois la prière achevée, il se tourna vers les gens et leur dit : "Qu'avez-vous, quand vous avez trouvé quelque chose à redire dans la prière, à battre des mains? Seules les femmes battent des mains. Dorénavant, quand vous trouvez quelque chose à redire dans la prière, dites à voix haute : "Soubhànallàh!" Nul, en effet, n'entend "Soubhànallàh" sans se retourner. Et toi, Abou Bakr, qu'est-ce qui t'a empêché de continuer à diriger la prière quand je t'ai fait signe de le faire?"Abou Bakr dit : "Il ne convenait pas au fils d'Abou Qouhàfa (lui-même) de présider à la prière devant le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم)". (Al-Boukhâri, Mouslim)



as salam 'alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La réconciliation entre les gens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 5 bonnes raisons de devenir aimable
» URGENT, recherche
» "Le meilleur d’entre vous, est celui ..."
» Le conflit entre Wallons et Flamands
» Corrélation entre 2 séries de données, quel test?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: Classification des Hadiths-
Sauter vers: