AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com   Jeu 14 Déc 2006 - 3:59

:sala:

Aligner les rangs et joindre les pieds
dans la prière en commun
Shaykh Muhammad Nasirud-Din Al-Albani


Une Sunna abandonnée qui doit être revivifiée

Il y a beaucoup de ahadith authentiques du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) concernant l’ordre d’aligner les rangs (pour la prière en congrégation) et ceci est rarement méconnu de n'importe quel étudiant en science (islamique) sans parler de leurs enseignants. Cependant il reste méconnu de beaucoup que l’alignement des rangs exige de les aligner par les pieds, pas seulement les épaules. En effet nous avons souvent entendu des imams des masajid (mosquées) l'indication - en ordonnant aux gens d’aligner les rangs - que la Sunna est de le faire avec les épaules sans les pieds! Puisque ceci est contraire à ce qui est établi dans la Sunna authentique, j'ai pensé qu’il était nécessaire de mentionner quelques ahadith qui existent sur ce sujet, comme un rappel pour quiconque veut agir conformément à la Sunna authentique, et ne pas être trompé par les coutumes répandues et les habitudes dans présentes la Umma.

Il y a deux ahadith authentiques sur ce sujet : le premier est le hadith rapporté par Anas et le deuxième par Nu'man ibn Bashir (radiallahu ‘anhuma). Quant au hadith d'Anas, il est le suivant :

Le hadith d'Anas ibn Malik :

« Alignez vos rangs et serrez-vous, certes je vous vois dans mon dos »

Le hadith est rapporté par Al-Bukhari [2/176 - Al-Fath, édition Bulaq], Ahmad [3/182 et 263] et Al-Mukhallis dans Al-Fawa'id [1/10/2], tous rapportés via un certain nombre de chaînes de transmission (turuq pluriel de tariq) d’après Humayd At-Tawil qui nous dit qu’Anas ibn Malik nous a rapporté ceci :

« L'appel du commencement de la prière (Iqama) a été fait, le messager d'Allah (salallahu 'alayhi wa sallam) s’est tourné et a dit... »

(Puis il a mentionné le susdit hadith). Al-Bukhari ajoute dans une narration de ce hadith :

« (Il s'est tourné vers nous et a dit) avant de prononcer le takbir d'ouverture... »

Ajoutant aussi à la fin :

« ... chacun de nous collait son épaule à celle de son compagnon (debout à côté de lui) et son pied avec celui de son compagnon. »


Ce complément est aussi présent dans la narration d'Al-Mukhallis et Ibn Abî Shaybah [1/351] avec la formulation suivante : Anas a dit :

« ... J'ai alors vu chacun de nous coller son épaule avec celle de nos compagnons (attenant) et aussi ses pieds avec ceux de nos compagnons, mais si vous deviez pratiquer cela aujourd'hui, la personne fuirait (de vous) comme une mule agitée. »

Sa chaîne de narration (sanad) est aussi sahih selon les conditions stipulées par les deux Shaykh (Al-Bukhari et Muslim). Al-Hafidh (Ibn Hajr) a attribué cette formulation à Sa'id ibn Mansur et Al-Isma'ili. Al-Bukhari a donné un chapitre sur ce hadith en disant :

Chapitre : « Coller l'épaule avec l'épaule et le pied au pied dans le rang (pour la prière). »

Quant au hadith de Nu'man (ibn Bashir), il est comme suit :

Le hadith de Nu'man ibn Bashir :

« Alignez vos rangs (il l'a dit trois fois), par Allah ou vous alignez vos rangs ou Allah causera le conflit entre vos cœurs. »

Le hadith a été rapporté par Abû Dawud [n°662], Ibn Hibban [n°396], Ahmad [4/276] et Ad-Dulabi dans Al-Kuna [2/86] de Husayn Al-Jadali Abil-Qasim ibnil-Harith qui a dit : j'ai entendu Nu'man ibn Bashir dire :

« Le messager d'Allah s’est tourné vers nous et a dit... »

(Puis il a mentionné le susdit hadith). Alors Nu'man ibn Bashir a jouté :

« ... J'ai alors vu chaque homme coller son épaule; genou et cheville avec celui de son compagnon. »


Le sanad de ce hadith est sahih, Al-Bukhari l’a cité volontairement dans une voie discontinue (mu'allaq) (indication qu’il l'a considéré authentique). Ibn Khuzayma a aussi rapporté sa chaîne de narration dans son Sahih [1/82,83] et Al-Mundhiri [At-Targhib 1/176] et Al-Hafidh [2/176 Al-Fath] tous deux ont confirmé cela. Ibn Hiban a rapporté le hadith dans son Sahih [14/396 - Mawarid] par le tariq d'ibn Khuzayma.

Le texte du hadith est aussi rapporté selon Ad-Dulabi par voie de Baqiya ibn il-Walid qui a dit :

« Hurayz nous a rapporté : j'ai entendu Ghaylan Al-Muqri ' rapporter d'Abi Qutayla Marthad ibn Wada'a (qui a dit : j'ai entendu) Nu'man ibn Bashir dire ... (puis il a mentionné le hadith).

Il n'y a aucun problème avec le sanad pour le but de soutenir des narrations (mutab'at), ses rapporteurs sont fiables sauf Ghaylan Al-Muqri '. Il est, peut-être, Ghaylan ibn Anas Al-Kalbi (leur mawla) Ad-Dimishqi. Si c'est le cas, alors sa condition (comme un rapporteur) est inconnue. Un groupe de transmetteurs a rapporté de lui et Al-Hafidh (ibn Hajr) a dit de lui : « Il est acceptable (Maqbul). » Puis, il est devenu clair qu’identifier ce transmetteur dans le sanad comme étant Al-Muqri' était une erreur, comme Al-Bukhari et ibn Hiban l’ont dit et qu'en fait il est Ghaylan ibn Ma'shar Al-Muqra'i [Lubab 3/237]. Ibn Abi Hâtim [7/53] a donné une biographie de lui, mentionnant qu'un certain nombre de gens ont rapporté de lui et Ibn Hiban [5/290] l'a déclaré fiable.

Le Fiqh de ces ahadith

Dans ces deux ahadith il y a un certain nombre de points importants d'avantage et de fiqh.

1_ L'obligation d’aligner les rangs pour la prière et de se serrer, en raison de l’ordre mentionné dans les ahadith. La règle concernant de tels ordres est qu'ils constituent une obligation (wujub) sauf si une autre preuve l’accompagne (qarina) prouvant que non, comme il est clairement établi dans la science des principes du fiqh. Le qarina ici souligne en fait l'obligation et ceci est dans la parole du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) : « ... ou Allah causera le conflit entre vos cœurs », puisque l'on ne donne jamais un tel avertissement pour le délaissement de ce qui n'est pas obligatoire comme il est tout à fait clair [1].

2_ La formation et l’alignement des rangs mentionnés dans le hadith sont seulement réalisés en joignant l'épaule et le côté du pied avec l'épaule et le pied de la personne adjacente. Ceci parce que c'est ce que les compagnons, (radiallahu 'anhum), ont fait quand on leur a ordonné d’aligner les rangs et de se serrer. De là Al-Hafidh (ibn Hajar) a dit dans Al-Fath après la mention de la parole complémentaire d'Anas dans le premier hadith que j'ai cité :

« Ceci (la formulation) est une explication explicite que l’action mentionnée (des compagnons) a été faite à l’époque du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam). Avec cela en mémoire, l'utilisation de cette action comme un prétexte pour expliquer comme on atteint l’alignement des rangs. »

Il est regrettable que beaucoup de musulmans aient négligé cette Sunna d’aligner le rang, ou plutôt ils l'ont perdu totalement, à part quelques-uns d'entre eux. Car je n'ai vu cela pratiqué par aucun groupe parmi eux sauf Ahlul-Hadith (les Gens du Hadith). Je les ai vus à Makkah en 1368H enthousiastes et concernés par l’adhésion à la Sunna comme avec d'autres Sunan d'Al-Mustafaa (Muhammad le messager d'Allah) (salallahu 'alayhi wa sallam). Cela contrairement à d'autres des disciples des Madhahib - et je n'exclus pas les Hanabila (Hanbalis), car cette Sunna est tout à fait oubliée parmi eux. En fait ils l’ont consécutivement abandonnée et s'en sont détournée. Ceci parce que la plupart de leur Madhahib déclarent que la Sunna est à cet égard qu'un espace de quatre largeur de doigts doit être tenu entre les pieds, et plus que cela est détesté, comme cela est détaillé dans Al-Fiqh 'alal-Madhahib Al-Arba'a [1/207].

Cet espacement n'a aucune base dans le Sunna; plutôt ceci est basé sur le simple avis. S’il était correct, il serait nécessaire de limiter cette pratique à l'imam et celui priant tout seul pour que la Sunna authentique (de se serrer dans le rang) ne soit pas opposée avec cette pratique, comme les principes fondamentaux de fiqh (Al-Qawa'id Al-Ussuliya) l’exigent.

Dans court texte, je fais appel aux musulmans - particulièrement les imams des masajid, ceux qui sont concernés par le fait de suivre du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) et d’acquérir la vertu de revivifier sa Sunna, je leur lance un appel pour agir selon cette Sunna, s’en soucier et y appeler les gens jusqu’à ce qu'ils s’unissent sur cela et par quoi ils seront sauvés de l’avertissement : « ou Allah causera le conflit entre vos cœurs. »

J'ajoute ce complément ( de mon livre) : Il est parvenu d'un des prêcheurs à Islam (du'at) qu'il diminue le statut du Sunna que les compagnons ont pratiqué et qu'ils ont fait ainsi avec l'approbation du prophète (salallahu 'alayhi wa sallam). Il insinue que le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) ne leur a pas appris cette pratique. Donc il n'a pas compris - et Allah est plus savant- que :

_ C'était leur compréhension et que

_ Le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) a approuvé leur compréhension et leur pratique.

Ceci est suffisant pour Ahlus-Sunna pour affirmer la légitimité de cette pratique, parce que le témoin voit ce que l'absent ne fait pas et les compagnons sont les gens dont ceux qui les suivent n’échoueront jamais.

3_ Dans le premier hadith il y a une affirmation d'un miracle clair (mu'jiza) donné au prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) et c'était sa capacité à voir derrière lui sans tourner sa tête. Cependant on doit savoir cela que ceci était exclusivement pour le prophète (salallahu 'alayhi wa sallam) quand il était dans la prière puisque rien n'existe dans la Sunna qui montre qu'il voyait derrière lui sans tourner sa tête à l'extérieur de la prière. Et Allah est plus savant.

4_ Dans les deux hadith, il y a une preuve claire pour quelque chose que beaucoup de personnes ne connaissent pas, bien que cela soit reconnu dans le domaine de la psychologie et c'est le fait que le mal (apparent) extérieur et la corruption affectent le mal intérieur et la corruption et vice versa. Il y a beaucoup de ahadith sur cela, peut-être entreprendrons-nous la tâche de les recueillir et d’y faire référence plus tard si Allah, le Très-Haut, le veut.

5_ L'entrée de l'imam dans le takbir d'ouverture pour la prière quand le mu'ahdhin dit « la Prière est sur le point de commencer. » (Qad qamati-salah) est une innovation dans la religion (bid'a) en raison de sa contradiction avec la Sunna authentique, comme ces ahadith le prouvent - particulièrement le premier. Les ahadith nous montrent qu'après que l'Iqama ait été fait, il est du devoir de l'imam d’ordonner que les gens alignent les rangs, leur rappelant cela, car il est responsable d'eux et sera interrogé. « ... Et vous êtes tous des bergers et vous serez tous interrogés sur vos gens. »

Notes de bas de page :

[1] Note du traducteur : Se serrer dans le rang, remplir les vides et aligner le rang porte une grande récompense et vertu, tout comme cela est obligatoire. Ceci est mentionné dans un certain nombre de ahadith, comme ceux-ci:

« Les meilleurs d'entre vous sont ceux qui sont debout avec les épaules les plus proches (de celles de celui debout à côté d'eux) dans la prière et il n'y a aucun pas plus grand en récompense que celui fait par un homme vers un vide dans le rang, le remplissant ainsi. »

[rapporté par At-Tabarani dans Al-Aswat, voir Sahih At-Targhib wat-Tarhib (1/200)]

« Quiconque remplit un vide dans le rang, Allah l’élève par cela d’un rang et construit une maison pour lui au paradis. »

[rapporté par At-Tabarani dans Al-Aswat et Al-Asbahani dans At-Targhib,
Le hadith est sahih comme il est mentionné dans Sahih At-Targhib (n°505)]

Article tiré du site theclearpath.com

Source : Silsilatul-Ahadith As-Sahiha. Vol.1 pp70-74, Hadith n°31 et 32.

Traducteur : Oways Al-Hashimi

Traduit en français par les salafis de l’Est

:sala:

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)



Dernière édition par le Mar 28 Aoû 2007 - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
oumsaliha

avatar

Nombre de messages : 1764
Age : 39
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com   Mer 14 Mar 2007 - 9:39





voici également un autre article sur le même sujet

L'unité de la communauté par l'alignement des rangs en prière

Louange à Allah ; nous Le louons, nous implorons Son aide et nous demandons Son pardon ; nous cherchons protection auprès d’Allah contre notre propre mal et contre nos mauvaises actions ; celui qu’Allah guide n’aura nul égarement, et celui qu’Il égare n’aura nul guide ; j’atteste que rien ne mérite d’être adoré sauf Allah, unique et sans associé, et que Muhammad est Son serviteur et Messager.


﴾ Ô vous les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint, et ne mourez qu’en pleine soumission.﴿[La famille d’imrâne : 102]


﴾ Ô vous les Hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre sur la Terre beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement.)[Les Femmes : 1]


﴾ Ô vous les croyants ! Craignez Allah et parlez avec droiture, Il vous améliorera vos actions et vous pardonnera vos péchés. Celui qui obéit à Allah et Son Messager obtient certainement une immense réussite.﴿[Les Coalisés : 70-71
]




La plus véridique des paroles est le Livre d’Allah et la meilleure des voies est la voie de Muhammad – ; les pires choses sont les nouveautés, et toute nouveauté est une innovation, et toute innovation est un égarement, et tout égarement mène au Feu.



Le Prophète a ordonné l'alignement des rangs.

L'imam Mouslim dans son recueil l’Authentique (As-Sahih), Ahmad dans son recueil Al Mousnad, et Nassâï, ainsi que d'autre, ont rapporté d’après ibn Mas’oud qui a dit:


« le Messager d'Allah passait sa main sur nos épaules dans la prière (au moment d'aligner les rangs) et disait :


« Alignez-vous et ne vous divisez pas sinon vos coeurs seront en discorde. »


L'imam Ahmad a rapporté dans son recueil Al-Mousnad, ainsi qu’Ibn Hibâne, le hadith qui se trouve dans « Sahîh Al-Jjami’ » (n°193), d’après Abou Houraira qui a dit :


« Le Messager d'Allah a dit :


« Appliquez-vous dans l’alignement des rangs en prière. »


Donc l'ordre du Prophète dans ces deux hadiths, implique l'obligation. De plus, ce qu'il a dit dans le premier hadith (« Ne vous divisez pas ») implique la négation, qui signifie l'interdiction. Ainsi, l'ordre et la négation se sont assemblés dans le même hadith, l’un confirme avec insistance l’autre et réciproquement.


De même, parmi les preuves dans les hadiths qui rendent obligatoire l'alignement et le redressement des rangs, l’énumération de nombreux verbes employés à l’impératif :


« Appliquez-vous dans le redressement des rangs. »


« Égalisez vos rangs. »


« Alignez vos rangs. »


« Serrez vos rangs. », etc.


On trouve également dans les verbes employés l’utilisation de « lamoul amr » :

« Alignez bien vos rangs, sinon Allah mettra vraiment la divergence entre vos cœur. »

« Égalisez bien vos rangs ou alors Allah instaurera vraiment la divergence entre vos visages. »

De plus, on constate parmi les preuves de l'obligation d'égaliser et de redresser les rangs, l’utilisation de la particule de négation « Lam An-nâhia » dans quelques-uns des hadiths. En effet, la négation implique l'interdiction, sauf s’il y a un autre hadith qui délimite cette interdiction et la remet en cause. D’ailleurs, dans ce cas les hadiths sont liés entre eux et confirment l’obligation sans la délimiter, comme le prouve la parole du Prophète :

« Ne vous divisez pas dans les rangs sinon vos cœurs seront en discorde. »

Ces hadiths sont quelques preuves parmi d’autres au sujet de l’obligation d’aligner les rangs, que l’on pourra étudier plus tard si Allah le Très-Haut le veut…


La mise en garde contre la conséquence du non alignement des rangs en prière.


Au même moment où le Prophète a ordonné l’alignement des rangs, et a interdit la divergence à ce sujet pour que les fidèles se redressent bien, il a également mis en garde contre le fait de négliger cet acte et contre la non-exécution de son ordre. En effet, Abou Dawoud rapporte, ainsi que ibn hibâne dans son recueil l’Authentique, le hadith que l’on trouve aussi dans l'Authentique de Altarghîb wa Al-tarhîb (n°512), d’après Nou’mâne ibn Bachîr qui a dit : « Le Messager d'Allah s'est mis face aux gens et a dit :


« Alignez vos rangs, sinon Allah mettra vraiment la divergence entre vos cœurs. »


Nou’mâne a dit ensuite : « j'ai vu l'homme coller son épaule contre l'épaule de son voisin, son genou contre le genou de son voisin, et sa cheville contre la cheville de son voisin ».

Cheikh Al-Albany a commenté cette parole dans l'Authentique de Altarghîb wa Al-tarhîb en disant : « Ceci est l'acte des pieux prédécesseurs, mais ceux qui sont venus après eux l'ont abandonné à part celui qu'Allah a voulu. » De plus, on trouve dans une version rapportée par Mouslim, Abou Dawoud, Attirmidy, Annassâï ainsi qu’ibn Mâjah, d’après Nou’mâne qui a dit :



« Le Messager d'Allah alignait nos rangs comme s'il entassait les tiges des flèches, jusqu'à ce qu'il constatait que l'on avait compris son message. Seulement un jour, il s’apprêta à faire la prière, se redressa et au moment de dire « Allahou Akbar », il vit soudainement un homme dont la poitrine sortait du rang. C’est alors qu’il dit :

« Serviteurs d'Allah ! Égalisez bien vos rangs sinon Allah mettra vraiment la divergence entre vos visages. »

Connaissant l'importance de l’alignement des rangs, le Prophète a insisté et juré, malgré qu’il soit le véridique et le sincère, pour montrer le danger de s’opposer aux hadiths sur ce sujet.


En effet, il dit dans une version rapportée par Abou Dawoud selon Nou’mâne également :


« Alignez vos rangs, car je jure par Allah que si vous n’alignez pas bien vos rangs alors Allah mettra vraiment la divergence entre vos cœurs. »


Ensuite, un hadith fut rapporté par Abou Dawoud, Annassâï, ibn Khouzayma ainsi qu’ibn Hibâne dans son Authentique mais aussi dans l'Authentique de Altarghîb wa Al-tarhîb (n°513), d’après Al-Barâ’ ibn Âzib qui a dit :


« Le Messager d'Allah venait passer ses mains sur nos épaules ainsi que sur nos poitrines en nous disant : Faites que vos rangs ne se divisent pas sinon vos coeurs seront divisés. »


L'imam An-nawawy dans L’interprétation du recueil de Mouslim (Charh Mouslim), interprète la parole du Prophète en disant :


« le non-alignement des rangs cause entre vous l'inimitié, la haine et la division des cœurs. De même, lorsque tu dis par exemple : son visage a changé à mon égard ; ceci signifie qu’il m'a montré par son visage qu'il me détestait. Il en est de même pour la division dans les rangs qui est une division en apparence, mais la division en apparence est une cause de division au fond de soi-même. »


Enfin Ibn Hajar a dit dans « Al fath » (2/210) :


« On constate dans le hadith, une infime subtilité qui se trouve dans la réalisation du châtiment lié à la perpétration d’un crime qui est personnifiée ici par la divergence dans les rangs. Ainsi, il est, donc obligatoire de bien s’aligner et le fait de délaisser cela est considéré comme illicite. »


Les piliers de la mosquée coupent les rangs, d’où l’interdiction de s’aligner entre ces derniers.



Les savants suivant : ibn Mâjah, At-Tayâlissy, ibn Khouzayma, ibn Hibâne, At-Tabârany dans son livre « Al Mou’jam al kabîr », Al-Hâkim et Al-Bayhaqy, etc. ont rapporté un hadith dont la chaîne de transmission n’est pas mauvaise grâce à plusieurs autres textes qui viennent le fortifier, qui est d’ailleurs cité par le Cheikh Al-Albany dans son livre « As Sahiha » (n°335). Ce hadith est rapporté d’après Qourratou ibn Iyyâs Al-Mouzany t qui dit :


« On nous interdisait à l’époque du Prophète , de s’aligner entre les piliers et on nous expulsait très fortement (si on voulait s’y aligner). »


On trouve parmi les textes qui viennent le fortifier, le hadith d’Anas ibn Malik rapporté par Abou Dawoud, At-Tirmidhy, An-Nissâï et Ibn Aby Chayba etc. qui est doté d’une chaîne de transmission authentique d’après Abd el-Hamid ibn Mahmoud qui dit :


« J’ai prié avec Anas ibn Mâlik le jour du vendredi, on a été poussé vers les piliers ; on s’est donc avancé puis on a de nouveau reculé, ensuite Anas nous a dit : « A l’époque du Messager d’Allah on craignait cela.»


Notre cheikh Al-Albany a dit : « Ce hadith est un texte clair qui prouve qu’il faut délaisser l’alignement entre les piliers et l’obligation d’avancer ou de reculer (afin de les éviter).»


Ibn Al Qâssim a rapporté dans son livre « Al Moudawana » (vol.1 p.106) et Al-Bayhaqy (vol.3 p.104) d’après Abu Ishâq, d’après Ma’di Kirab selon ibn Mas’oud :


« Ne vous alignez pas entre les piliers.»


Al-Bayhaqy a dit : « Cela -- et Allah est le plus savant-- parce que les colonnes s’interposent entre les prieurs et entre la continuité des rangs.» Fin de citation.


Ibn Abi Chayba a rapporté dans le Moussanaf avec une bonne chaîne de transmission, une parole de Ibrahim At-Taymy qui a dit : « Ne priez pas entre les colonnes » et il rajouta :« complétez les rangs ».


Cheikh Al Albany a dit : « La règle concernant les piliers est la même pour le long minbar qui contient plusieurs marches, car il coupe le premier rang et quelques fois le deuxième. »


Al-Ghazâly a dit dans « Al-Ihiâ » (p.139) : « le minbar coupe certains rangs, donc le (véritable) premier rang continu est celui qui se trouve à l’extrémité du minbar, et les rangs qui se trouvent sur les côtés du minbar sont entrecoupés. »


Athawry disait : « Le premier rang est celui qui n’est pas atteint par le minbar et qui est proche de celui-ci. C’est aussi le rang qui est le mieux orienté, car il est continu, et c’est là où le prieur peut se placer face à l’imam pour écouter ce qu’il dit.»


Notre cheikh Al-Albany a dit : « Le minbar coupe le rang s’il est en contradiction avec celui du Prophète , car son minbar avait trois marches. Donc, ce genre de minbar n’entrecoupe pas de rang, car l’imam (pendant la prière) se tient debout au niveau de la marche la plus basse[7]. On s’aperçoit donc que parmi les malheurs perçus suite à la divergence de la sunna concernant le minbar, est d’avoir commis l’interdiction énoncée dans ce hadith. De même, pour le chauffage que l’on met dans certaines mosquées, posé de façon à ce qu’il coupe les rangs. L’imam et les prieurs ne prêtent pas attention à ce danger et ceci pour deux raisons : premièrement, les gens se sont éloignés de l’apprentissage de la religion. Deuxièmement, les gens négligent leur éloignement des interdits d’Allah et de ce qu’Il déteste. » Fin de citation.



Écrit par Cheikh 'Abderrahman Hicham al 'Aref
Traduit par Abu Mahmoud
Equipe alminhadj.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamia Oum Selma
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 2464
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com   Mer 14 Mar 2007 - 10:17

salam alikoum

mashallah barakallah ou fiki!!!!
je crois quil faut lafficher a la mosquée ca lool
bisous

salam alikoum

_________________
Allahouma nous te demandons de nous accorder une science utile et d'unifier notre oumma!!!

( je sais cest pas le ramadhan mais cet avatar allait bien avec les couleurs du forum hihi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oumsa'd

avatar

Nombre de messages : 582
Age : 31
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com   Mer 14 Mar 2007 - 11:14



ca c'est sur!!! lool

barak allah ou fik oukhti!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wasilah

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 34
Localisation : paris 93
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com   Mar 17 Avr 2007 - 18:22



mach'allah;mais malheuresement ya beaucoup de soeur qui ne le savent pas jai remarqué dans les mosqué. barakalahoufikoum mes soeur.
excuser moi mais quand ces écrit on blanc je vois rien.
barakalahoufik!!!!


allah oumah ihdinah et fasse de nous des femmes pieuse!!!
amine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aligner les rangs et joindre les pieds dans la prière en com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'alignement des rangs dans la salat
» la femme l'enfant la lune sous ses pieds dans l'Apocalypse
» Français, voyez ceux qui dans le futur seront considérés, traitres à votre nation
» Les rangs dans la prière collective
» Où se place la femme dans la prière en commun ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: A la mosquée et la prière en groupe-
Sauter vers: