AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La recommandation du bien au sujet des femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: La recommandation du bien au sujet des femmes   Dim 21 Jan 2007 - 16:55



La recommandation du bien au sujet des femmes
Al-Imâm SHeikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)


- Le dimanche 28 mai 2006, par Ismail Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
« Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allâh au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allâh vous observe parfaitement. » [1]

Question :

Un hadîth dit : « Je vous recommande le bien au sujet des femmes, car la femme a été créée à partir de la côte, et la partie qui en est la plus courbée est la partie supérieure. » J’espère une explication du sens du hadîth avec une explication de : « La partie la plus courbée en est la partie supérieure. »


Réponse :

C’est un hadîth authentique [Sahîh] rapporté par les deux SHeikh dans les Deux Sahîh selon lequel le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Je vous recommande le bien au sujet des femmes, car elles ont été créées à partir de la côte, et la partie la plus courbée de celle-ci est l’extrémité supérieure ; recommandez du bien au sujet des femmes » [2]

Ceci est un ordre [Amr] donné aux maris, aux pères, aux frères et autres qu’eux afin qu’ils recommandent à l’égard des femmes le bien [Kheyr] et qu’ils soient excellents à leur égard, qu’ils ne soient pas injustes envers elles et qu’ils leur donnent leurs droits [Houqoûq]. Ceci est une obligation [Wâdjib] qui s’impose aux hommes, aux pères, aux frères, aux maris et autres qu’eux, qu’ils craignent Allâh à l’égard des femmes et qu’ils leur donnent leurs droits, voici ce qui est obligatoire [Wâdjib] pour eux. Et cela sur la base de la parole du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam : « Je vous recommande le bien au sujet des femmes. » Il est demandé de ne pas rompre [ce comportement] du fait que la femme peut parfois brusquer son mari ou ses proches par la parole ou par les actes. En effet, comme le dit le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam), elles ont été créées à partir de la côte et la partir la plus courbée de la côte est son extrémité supérieure. Il est bien connu que son extrémité supérieure est celle qui marque le commencement de la côte. Celle-ci est toujours courbée et ceci est bien connu [Ma’roûf].

Le sens voulu est que son comportement ne peut qu’être touché de lacunes. De cela, il est authentifié dans un autre hadîth cité dans les Deux Sahîh que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Je n’ai jamais vu des personnes atteintes d’insuffisances dans leur raison et leur religion, et dont le comportement est plus perturbant pour l’esprit d’un homme de fermeté [Hâzim] que l’une de vous [les femmes]. » [3] L’insuffisance de la raison [Naqs al-‘Aql], comme le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) l’a expliqué, est que les témoignages de deux femmes sont équivalents à celui d’un seul homme, cela est une insuffisance de la raison et de la mémorisation.

Quant à l’insuffisance religieuse, elle est expliquée [par le Prophète] dans le fait que la femme reste des jours sans prier, c’est-à-dire, dû aux menstrues et aux sangs des couches. Ceci est une insuffisance qu’Allâh lui a imposée et qui n’implique aucun péché de sa part pour cela. Aussi, cette insuffisance est une réalité qu’il est interdit de dénigrer. Comme il ne faut pas dénigrer le fait que les hommes soient plus complets dans leur raison et leur religion. Mais cela n’empêche pas qu’il y ait des femmes qui soient meilleures que certains hommes. Et la préférence est liée à la préférence du genre masculin sur le genre féminin, mais il ne faut pas interdire le fait qu’il y ait des individus femmes qui soient meilleurs que des individus hommes dans la science et la religion, et cela est une réalité.

Il est obligatoire pour la femme qu’elle reconnaisse la véracité des propos du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dans ce qu’il a dit en se limitant à cela. Qu’elle demande à Allâh la réussite, et qu’elle œuvre dans le bien. Et si elle se comporte de sorte à contredire la législation de ce qui est entre Allâh et Son Prophète, cela alors est une horrible erreur et un grave blâme. Et il ne lui est pas permis d’agir de la sorte. Et c’est à Allâh que nous implorons le secours. [4]

Notes
[1] Coran, 4/1

[2] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[3] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[4] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn BâZ, vol-21

source : http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article399


_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
 
La recommandation du bien au sujet des femmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui aime bien chatie bien
» Shantideva - La prise de l'esprit d'éveil
» Au sujet des femmes et du voile
» Organiser un débat en classe de 3ème
» idée pour comprendre la physiologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: La pudeur-
Sauter vers: