AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réfutation de l'appel à l'unite des 3 religions monotheistes

Aller en bas 
AuteurMessage
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 34
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Réfutation de l'appel à l'unite des 3 religions monotheistes   Ven 2 Mar 2007 - 2:31





Réfutation de l’oecuménisme (appel au rapprochement et à l’unité des religions).
16 octobre 2005 Abou Abdillah


De nos jours, sur la scène de la da’wa (l’appel à Allah), nous constatons l’émergence d’un mouvement appelant à l’unité des religions qui, comme cela ne doit pas être ignoré, relève de la mécréance qui exclut de la religion, après que la preuve du contraire lui ait été apportée, celui qui y appelle et y adhère volontairement. Que disent nos savants à ce sujet ? Voici pour toi, mon frère, ma soeur, la réponse du conseil permanent des recherches scientifiques et des fatwas (Al lajnah ad-daïmah)


--------------------------------------------------------------------------------

La Louange à Allah Seul et que la paix et la bénédiction soient sur le dernier des prophètes ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui empruntent leur chemin à la perfection jusqu’au jour du Jugement dernier :

Le conseil permanent des recherches scientifiques et des fatwas a pris connaissance des questions que se posent certains à propos de ce qui se propagent dans les médias comme avis et paroles au sujet de l’appel à l’unité des religions – la religion de l’Islam, la religion des Juifs et la religion des Chrétiens – avec ce que ceci implique notamment comme appel à la construction d’une mosquée, d’une église et d’une synagogue dans les universités, les aéroports et les espaces publiques dans une seule et même enceinte, ainsi que l’appel à l’impression du Noble Coran, de la Thora et de l’Evangiles dans un seul recueil. Sans oublier les congrès, les conférences et les réunions qui se déroulent à ce sujet à travers le monde. Après réflexion et étude, le conseil permanent affirme ce qui suit :

Parmi les bases de la croyance reconnues comme obligatoires en islam, sur lesquelles il y a consensus des musulmans :

Le fait qu’il n’existe aucune vraie religion équivalente à l’Islam sur terre. L’islam est la dernière des religions qui abroge toutes les religions, voies et législations antérieures. Il ne reste qu’une seule religion sur terre avec laquelle nous devons adorer Allah : c’est l’Islam. Allah dit :
« Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà parmi les perdants ». [1]

Et l’Islam en question est celui avec lequel est venu Muhammad, صلى الله عليه وسلم.

Le fait de croire que le Livre d’Allah, le Noble Coran, est le dernier et le plus récent des livres révélés par le Seigneur des mondes et qu’il abroge et englobe tous les livres précédents à savoir, entre autres, la Thora et l’Evangile. Il ne reste donc aucun livre révélé avec lequel nous devons adorer Allah en dehors du Noble Coran. Allah dit :
« Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez » . [2]

Croire que la Thora et l’Evangile ont été abrogés par le Noble Coran est obligatoire. Comme il est du devoir de tout musulman de croire que ces livres ont été altérés et modifiés, soit par ajouts de parties, soit par suppressions d’autres comme ceci a été prouvé dans le Noble Coran à travers les paroles d’Allah, Exalté soit-il :
« Et puis, à cause de leur violation de l’engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d’un petit nombre d’entre eux. Pardonne-leur donc et oublie (leurs fautes). Car Allah aime, certes, les bienfaisants ». [3]

« Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d’Allah pour en tirer un vil profit ! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu’ils en profitent ! ». [4]

« Et il y a parmi eux certains qui roulent leurs langues en lisant le Livre pour vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu’il n’est point du Livre ; et ils disent : « Ceci vient d’Allah, alors qu’il ne vient point d’Allah. Ils disent sciemment des mensonges contre Allah » ». [5]

Pour cette raison, ce qui est resté authentique est abrogé par l’Islam et ce qui ne l’est pas est le résultat d’altérations et de modifications.
Le fait de croire que notre prophète et messager Muhammad صلى الله عليه وسلم, est le dernier des prophètes et des envoyés. Allah, le Très Haut, dit à ce sujet :
Il a été rapporté de façon sure que le prophète, صلى الله عليه وسلم, se prit de colère lorsqu’il vit qu’Omar Ibn al Khattab, qu’Allah soit Satisfait de lui, tenait une feuille qui contenait des extraits de la Thora. Il, صلى الله عليه وسلم, lui dit : « le doute persiste-t-il en toi ô Ibn Al Khattab ? ! Ne suis-je pas venu avec un message pur et clair ? Si mon frère Moussa (Moïse) était vivant, il n’aurait pas eu d’autres choix que de me suivre ». (rapporté par Ahmed, Ad-dharimi et d’autres).

« Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient ». [6]

Par conséquent, il n’y a aucun messager qui doit être suivi en dehors de Muhammad صلى الله عليه وسلم, et si l’un des prophètes ou messagers d’Allah était vivant, il n’aurait fait que le suivre. Allah dit à ce propos :
« Et lorsqu’Allah prit cet engagement des prophètes : "Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez lui porter secours." Il leur dit : "Consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à cette condition ?" - "Nous consentons", dirent-ils. "Soyez-en donc témoins, dit Allah. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins ». [7]

De plus, lorsque le prophète ’Issa (Jésus), ‘alayhi salat wa salam, descendra à la fin des temps, il suivra la sunna de Muhammad صلى الله عليه وسلم, et jugera par la législation avec laquelle ce dernier est venu. Allah dit :
« Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu’ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l’Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants ». [8]

Fait également partie des bases de la croyance en Islam, le fait que Mohamed صلى الله عليه وسلم, ait été envoyé à tout le monde. Allah dit :
« Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas » [9],
« Dis : "Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés" ». [10]

La croyance que toute personne qui n’entre pas dans la religion de l’islam est mécréante comme les Juifs, les Chrétiens et les autres. Les nommer mécréants relève aussi de l’obligation. Il est également obligatoire de croire qu’ils sont des ennemis d’Allah, de son messager et des croyants et qu’ils font partie des gens du feu. Allah, Exalté soit-Il, dit entre autres :
« Ceux qui ont mécru comme les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu’à ce que leur vienne la Preuve évidente » [11],
« Ceux qui ont mécru comme les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l’Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires ». [12]

Et il a été rapporté dans le recueil de hadiths authentiques de Muslim que le prophète صلى الله عليه وسلم dit : « par Celui qui détient mon âme dans Sa Main, toute personne de cette communauté, fut-il Juif ou Chrétien, qui entend parler de moi et qui meurt sans avoir cru au message pour lequel j’ai été envoyé, fera partie des gens du feu ». [13] A cet égard, celui qui ne considère pas les Juifs et les Chrétiens mécréants devient lui-même mécréant, en application de la règle religieuse qui stipule que celui qui ne considère pas un mécréant comme tel devient lui-même mécréant !

_________________
[1] Sourate 3 ; verset 85.

[2] Sourate 5 ; verset 48.

[3] Sourate 5 ; verset 13.

[4] Sourate 2 ; verset 79.

[5] Sourate 3 ; verset 78.

[6] Sourate 33 ; verset 40.

[7] Sourate 3 ; verset 81.

[8] Sourate 7 ; verset 157.

[9] Sourate 34 ; verset 28.

[10] Sourate 7 ; verset 158.

[11] Sourate 98 ; verset 1.

[12] Sourate 98 ; verset 6.

[13] NDT : "De cette communauté" : Le mot communauté "Oummah" dans les textes a deux portées. La première concerne tous ceux à qui le messager d’Allah a été envoyé jusqu’à la fin des temps. La deuxième : concerne ceux qui ont répondu à l’appel du messager d’Allah. La première est appelée : "Umatu Ad-da’wah" et la deuxième : "Umatu l’ijâbah" sachant que les juifs et les chrétiens entre dans la première catégorie.

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 34
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Réfutation de l'appel à l'unite des 3 religions monotheistes   Ven 2 Mar 2007 - 4:15

Face à ces fondements de la croyance et des réalités légiférées par la religion, le mouvement qui appelle à l’unité des religions et au rapprochement entre elles dans le but de les unifier est un mouvement pervers qui n’est pas dépourvu d’intérêts. Leur but étant de mélanger le Vrai et le Faux, de détruire l’Islam, de remettre en cause ses piliers et d’entraîner ses partisans à sortir totalement de la religion, ce qui a été confirmé par la parole d’Allah, Gloire à Lui :
« Ils t’interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. - Dis : "Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d’Allah est de faire obstacle au sentier d’Allah, d’être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d’expulser de là ses habitants. L’association est plus grave que le meurtre." Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement » [1]
et « Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur » [2]

Et parmi les conséquences de cet appel réprouvé par Allah : faire disparaître les différences entre l’Islam et la mécréance, le Vrai et le Faux, le convenable et le blâmable et la destruction des barrières qui séparent les musulmans des mécréants. De ce fait, fi de l’alliance et du désaveu ! , Fi du djihad et du combat pour élever la parole d’Allah sur terre ! Alors qu’Allah, Gloire et Pureté à Lui, dit :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés » [3],
« Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze (mois), dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. (Durant ces mois), ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux » [4]

Si cet appel à l’unité des religions provenait de la part d’un musulman, elle signifierait son exclusion de l’Islam de façon évidente car cet appel se heurte aux fondements de la croyance. Ce mouvement agrée implicitement sa satisfaction de la mécréance envers Allah, Gloire et Pureté à Lui, tout en rejetant le caractère véridique du Coran qui abroge les livres antérieurs et le fait que l’Islam abroge toutes les législations et religions antérieures. Se basant sur cela, nous disons que cette idée est rejetée par la religion et est absolument non légiférée par l’ensemble des preuves du Coran, de la sunna et du consensus des savants qui représentent les sources de jugements en Islam.

Prenant en considération tout ce qui précède, nous décrétons :

qu’il est interdit pour tout musulman croyant en Allah comme étant son Seigneur, en l’Islam, sa religion et en Muhammad صلى الله عليه وسلم, son prophète et messager d’appeler à cette idée réprouvée par Allah, de l’encourager et la propager chez les musulmans, de même, il est interdit de répondre favorablement à ce mouvement, de participer à leurs congrès et conférences et de prendre part à leurs festivités.

Qu’il est interdit d’imprimer la Thora et l’Evangile séparément, qu’en est-il donc des les imprimer avec le Noble Coran en un seul livre !! Celui qui fait cela ou qui y appelle est dans un égarement profond car il juxtapose le Vrai – le Noble Coran – avec le falsifié ou avec le Vrai qui est abrogé – la Thora et l’Evangile.

Qu’il est interdit pour tout musulman de répondre favorablement à l’appel de ceux qui souhaitent construire une mosquée, une église et une synagogue dans une seule enceinte en ce sens que ceci implique :

L’approbation qu’il existe d’autres religions que l’Islam pour adorer Allah.

La désapprobation du statut supérieur de l’Islam sur les autres religions.

Une reconnaissance concrète que les religions sont au nombre de trois, religion qui est laissée au libre choix de chacun.

Le fait d’admettre que ces trois religions sont au même niveau.

Que l’islam n’abroge pas les religions antérieures.

Nul doute qu’approuver cela, d’y croire ou d’exprimer une satisfaction à ce sujet relève de la mécréance et de l’égarement car il s’agit d’une opposition manifeste au Noble Coran, à la Sunna purifiée et au consensus des musulmans.
Ce serait tacitement reconnaître que les altérations apportées par les Juifs et les Chrétiens sont le fruit d’Allah et Allah est au-dessus de ce qu’ils disent. Comme il est interdit de nommer les églises « maisons d’Allah » et de dire que ceux qui s’y rendent pour y vouer l’adoration d’Allah voient cette dernière bonne et acceptée auprès de Lui car c’est un acte d’adoration non conforme à l’Islam et Allah, le Très Haut, dit :
« Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà parmi les perdants ». [5]

Bien au contraire, ce sont des maisons où l’on mécroit en Allah, qu’Allah nous préserve de la mécréance et de ses adeptes. Cheikh Al Islâm Ibnou Taymiyah, qu’Allah, le Très Haut, lui fasse miséricorde, dit dans son ensemble de recueils de fatwas (162/22) : « les synagogues et les églises ne sont pas des maisons d’Allah car ces dernières sont les mosquées. Au contraire, ce sont des lieux de culte où l’on mécroit en Allah. Admettons que ce serait un endroit où l’on y pratique le rappel d’Allah, il faut savoir que les lieux de culte sont à l’échelle de ceux qui les fréquentent, et comme ceux qui les fréquentent sont des mécréants, elles deviennent, de facto, des lieux de culte de mécréants ».

Ce qui doit être apporté à la connaissance des musulmans :

Le fait qu’il soit de leur devoir d’appeler les mécréants en général, et les gens du Livre, en particulier, à l’Islam à l’aide des textes clairs du Coran et de la Sunna. Cependant, ceci doit être uniquement effectué de manière démonstrative en discutant avec eux de la meilleure des façons. Sans avoir à renoncer à aucun principe reconnu comme obligatoire en Islam dans le but d’arriver à les convaincre par l’Islam et de les y faire entrer en leur apportant la preuve de telle sorte que celui qui s’égare, s’égare avec preuve et que celui qui se repent, se repent, avec preuve. Allah, le Très Haut, dit :
« Dis : "Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah". Puis, s’ils tournent le dos, dites : "Soyez témoins que nous, nous sommes soumis ». [6]

Quant aux discussions, rencontres et dialogues avec eux dans le but de se soumettre à leurs souhaits, de réaliser leurs objectifs et de fragiliser l’Islam et les fondements de la foi, tout ceci est nul est rejeté par Allah, Son messager et les croyants et c’est Allah que nous demandons l’assistance sur ce qu’ils décrivent. Allah, le Très Haut, dit :
« Juge alors parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce qu’Allah t’a révélé. Et puis, s’ils refusent (le jugement révélé) sache qu’Allah veut les affliger (ici-bas) pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers ». [7]

Après avoir décidé ce qui précède et avoir éclairci les gens à ce sujet, le conseil permanent exhorte les musulmans en général et les gens de science en particulier à la crainte d’Allah, le Très Haut et qu’ils sachent qu’Allah les observe parfaitement, à la protection de l’Islam et à préserver les croyances des musulmans de l’égarement et de ceux qui y appellent, de la mécréance et de ses adeptes. Tout comme nous mettons en garde les musulmans contre ce mouvement mécréant et égaré de l’appel à l’unité des religions et contre le fait de tomber dans leur piège. Et nous demandons à Allah de nous préserver de tout musulman qui serait à l’origine de l’importation et la propagation de cet égarement dans les pays musulmans. Nous demandons à Allah, Gloire à Lui, par ses plus beaux Noms et ses Meilleurs Attributs, qu’Il nous préserve tous des égarements des périodes de troubles, qu’Il fasse de nous des gens qui appellent à Lui bien guidées, ceux qui préservent l’Islam avec guidée et science de notre Seigneur jusqu’à ce que nous Le rencontrons Satisfait de nous. Et c’est Allah qui détient le succès et que la paix et la bénédiction soient sur notre prophète Mohamed, ceux qui le suivent et sur l’ensemble de ses compagnons.

_________________
[1] Sourate 2 ; verset 217.

[2] Sourate 4 ; verset 89.

[3] Sourate 9 ; verset 29.

[4] Sourate 9 ; verset 36.
NDT : il faut bien comprendre par là que le djihad à ses conditions comme la prière a les siennes. Ce n’est pas parce qu’une quelconque personne appelle au djihad qu’il est forcément autorisé ! Le djihad n’est pas synonyme de tueries, de massacres, d’assassinats et d’attentas perpétrés sans droit dans le monde. C’est pour cette raison qu’il est obligatoire de revenir aux savants reconnus comme tels comme Cheikh ’Abdullah Ibn Baz, Cheikh Al Albani, Cheikh Ibn ’Uthaymîne, qu’Allah leur fasse Sa pleine miséricorde, Cheikh Abdul ’Aziz Al Cheikh, Cheikh Al Fawzane et ceux qui sont sur leur voie, dans ces grandes questions qui nécessitent des réponses basées sur la connaissance et non sur les pulsions (hamas).

[5] Sourate 3 ; verset 85.

[6] Sourate 3 ; verset 64.

[7] Sourate 5 ; verset 49.


--------------------------------------------------------------------------------

Source : Fatwa Lajna Ad-daïma lil buhûth al ’ilmiyah wal ifta.

Traduction : Abu Abdillah, revue et corrigée par un ensemble de frères, djazahoum Allah khayran.

source :

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
 
Réfutation de l'appel à l'unite des 3 religions monotheistes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Jupiter, Appel à images
» appel à temoin Normandie-Bretagne
» P.A.N : observation et appel à témoins en Normandie
» Chap 15 : De l'appel à la prière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: Ikwan al muslimin-
Sauter vers: