AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une femme peut elle etre feministe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leilanuit



Nombre de messages : 155
Age : 29
Localisation : amiens
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Une femme peut elle etre feministe?   Dim 20 Mai 2007 - 20:30



une musulmane peut elle étre féministe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Lun 21 Mai 2007 - 14:44

Wa aleyki salam wa ramathulahi wa barakathu

Voici la réponse okthi insha'Allah, elle est asez longue, j ai mis énormément de temps la mettre en page, j espere bi'idnillah que tu prendras le temps de la lire



REFUTATION DU FEMINISME "ISLAMIQUE"

Les mécréants, parmi les féministes et les idolâtres de l'Occident, qui ont déclaré la guerre à l'Islam et à la pure Shari'ah Divine, ne cessent de nous attaquer sur le point que l'Islam n'a pas respecté l'idole des droits de l'homme; L'égalité de l'homme et de la femme. Ils considèrent le fait que la femme ait à se couvrir devant les hommes étrangers, et qu'elle n'ait pas le droit de se mélanger aux hommes et qu'elle ait à obéir à son mari ou à son père et qu'elle ait à s'occuper de son mari et de ses enfants, comme étant une injustice pour la femme. Pour ces mécréants, être chaste et timide est un défaut. Ils considèrent que s'occuper du foyer, de son mari, de ses enfants, est une chose méprisante et dévalorisante pour une femme. La femme qui travaille dans un bar ou dans un restaurent à servir des étrangers qui n'ont pas le moindre respect pour elle, est selon eux, plus valorisant. Ils disent que le fait que la femme soit à la maison nuit au développement de l'économie du pays et l'empêche d'être productive, ou bien que la moitié de la société ne participe pas à la vie publique et sociale. Voici certaines citations de mécréants sur le sujet :

(Le port du foulard «islamique» en classe est une atteinte aux principes de laïcité et d'égalité des droits entre les hommes et les femmes.) Claire Bataille, cahiers du féminisme 1996/1997, hiver, printemps.

La charte internationale des droits de l'homme dit dans l'articlepremier :
«Tous les êtres humains naissent libres et égaux endignité et en droit»
Puis dans l'article 2 :
«Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe. »

Que sais-je ? Les Nations Unies – textes fondamentaux, p, 102.

Taslima Nesrine dit : (Et un pays civilisé est aussi un pays où les femmes ont des droits égaux dans tous les domaines, où elles sont traitées en êtres humains.) A. Fouque, Il y a deux sexes, p.209

D'après ce que ces mécréants disent, celui qui ne croit pas à l'égalité de l'homme et de la femme ne traite pas la femme en être humain. Il est donc nécessaire de savoir ce que le mot égal signifie, ainsi que d'autres termes souvent employés, comme les mots : sexe, discrimination, droit, homme, femme, sexisme.

Le mot égal signifie : (1-Qui est de même quantité, dimension, nature, qualité ou valeur. V. identique, même, équivalent […] Qui est sur le même rang; qui a les mêmes droits ou charges.)

Le mot sexe signifie : (1-Conformation particulière qui distingue l'homme de la femme en leur assignant un rôle déterminé dans la génération et en leur conférant certains caractères distinctifs.)

Le mot sexisme signifie : (v.1965. Attitude de discrimination à 'égard du sexe féminin.)
Le mot discrimination signifie : (1877; lat. discriminatio «séparation», 1-Psycho. Action de distinguer l'un de l'autre, deux objets de pensée concrets. V. Distinction. […] 2-Cour.Le fait de séparer un groupe social des autres en les traitant plus mal.)
Le mot droit signifie : (Ce qui est exigible, ce qui est permis, dans une collectivité humaine. 2- Ce qui est exigible ou permis par conformité à une règle précise formulée (loi, règlement).)

Le mot femme signifie : (Être humain du sexe qui conçoit et met au monde les enfants (sexe féminin) ; femelle de l'espèce humaine.)

Le mot homme signifie : (Être humain mâle.)

Toutes les définitions sont tirées du petit Robert.

L'homme et la femme ne sont pas égaux, d'après les définitions des mots que nous avons cités. Il est certain que pour un musulman ou une musulmane, la définition du mot homme et du mot femme est très claire et évidente, mais il semble que les mécréants et que l'esprit occidental qui a été empoisonné par la philosophie, est même allé jusqu'à nier et refuser de reconnaître les différences entre les deux. Toutefois les différences qui existent entre l'homme et la femme sont évidentes. Ce point, à lui seul, nous aide à comprendre une des plus grandes différences entre la mentalité du musulman et l'esprit occidental; qui prouve que les deux mentalités sont totalement opposées. Le musulman ne se pose pas de questions philosophiques sur la nature de l'homme et de la femme, mais il se base plutôt sur la révélation et sur le bon sens. Tandis que
les Occidentaux vont essayer de couper les cheveux en quatre pour pouvoir trouver l'essence de la nature d'une chose.

Les mécréants de l'Occident, ainsi que certains musulmans égarés, ne savent plus ce qu'être un homme ou une femme signifie. La femme veut devenir l'homme et l'homme veut devenir la femme ou a peur d'être un vrai homme.
Sans oublier le nombre incroyable d'homosexuels et de lesbiennes (qu'Allah les maudisse et les anéantisse dans cette vie et dans l'autre) qui sèment le désordre sur la terre et qui veulent de plus en plus s'afficher.

Malgré tout cela il n'y a pas de doute qu'une femme n'est pas un homme et qu'un homme n'est pas une femme, et qu'ils sont tout les deux différents. C'est pourquoi il n'y a pas de vêtements «unisexe» dans l'Islam, car l'Islam a interdit à l'homme de ressembler à la femme et à la femme de ressembler à l'homme. En réalité, si on observe les vêtements qu'on appelle «unisexe», on remarque que ce sont des vêtements d'hommes, car les vêtements de femmes ne sont pas considérés «unisexe». C'est pourquoi on appelle un homme qui s'habille en femme : «travesti» et non pas une femme qui s'habille en homme. Malheureusement, les gens se laissent souvent tromper par les noms et ne prennent pas le temps de réfléchir à la réalité des choses. Par exemple,
une femme mécréante ne va pas à la plage avec ses sous-vêtements, car cela est gênant. Pourtant elle porte un bikini, ce qui est plus grave encore ! La raison de tout cela est que les mécréants vivent dans l'ignorance et dans l'égarement totalparce qu'ils ont refusé de se soumettre à la révélation d'Allah.

Taslima N. dit : (Tant qu'elles n'auront pas accès à l'égalité desdroits, les femmes, même instruites, ne seront pas libres ni dans leur corps ni dans leur esprit.) Il y a deux sexes, p.208.

Je ne suis pas surpris d'entendre un mécréant appeler à une chose aussi absurde que l'égalité de l'homme et de la femme, dans leurs droits et dans tous les aspects de la vie. Mais lorsque des soi- disantes musulmanes «féministes», déclarent les mêmes bêtises au nom de l'Islam et inventent un mensonge à propos d'Allah…!


_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Lun 21 Mai 2007 - 14:44

1-Les preuves que les hommes et les femmes ne sont pas égaux dans le Qor'an.

Allah n'a pas mentionné l'égalité dans son livre sauf pour la nier. Allah ne nie pas seulement l'égalité entre l'homme et la femme, mais il l'a nie entre beaucoup d'autres choses aussi. Par exemple, Allah dit :

(L'aveugle et celui qui voit ne sont pas égaux, ni les ténèbres et la lumière, ni l'ombre et la chaleur ardente. De même, ne sont pas égaux les vivants et les morts.) [Fatir : 35 :19-22]

Et Il dit aussi :

(L'aveugle et le voyant ne sont pas égaux, ni ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres et celui qui fait le mal.) [Al- Ghaafir : 40 :58]

Et Il dit :

(C'est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grade les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service.) [Az-Zoukhrouf : 43 :32]

Et Il dit :

(Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres comme ceux qui commettent du désordre sur terre ? Ou traiterons-Nous les pieux comme les pervers ?) [Saad : 38 :28]

Et il dit :

(Traiterons-Nous les musulmans, à la manière des criminels ?) [Al- Qalam : 68 :35]

Et Il dit :

(Ne sont pas égaux les gens du Feu et les gens du Paradis. Les gens du paradis ce sont eux les gagnants) [Al-Hashr : 59 :20]

Et Il dit :

(On ne peut comparer cependant celui d'entre vous qui a donné ses biens et combattu avant la conquête (de Makkah). Ces derniers sont plus hauts en degré que ceux qui ont dépensé et ont combattu après) [Al-Hadiid : 57 :10]

Et Il dit :

(Ne seront pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un degré d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non-combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part ainsi qu'un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.) [An-Nisa : 4 :95-96]


Et même les prophètes ne sont pas égaux entre eux. Allah dit :

(Parmi ces messagers, Nous avons favorisé certains par rapport à d'autres. Il en est à qui Allah a parlé ; et Il en a élevé d'autres en grade.) [Al-Baqarah : 2 :253]

Et les croyants et les mécréants ne sont pas égaux dans la récompense et dans la punition, car le Paradis et l'Enfer ont plusieurs étages. Allah dit :

(Et il y a des grades (de mérite) pour chacun, selon ce qu'ils ont fait) [Al-Ahqaaf : 46 :19]

Tous ces versets nient l'égalité, même entre les croyants et les messagers. En ce qui concerne la négation de l'égalité entre l'homme et la femme.
Allah dit :

(Le garçon n'est pas comme la fille) [Aali `Imraan : 3 :36]

Et Il dit :

(Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles.) [Al-Baqarah :2 :228]

Et Il dit aussi :

(Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens.) [An-Nisa : 4 :34]

Ces versets sont des preuves que l'homme est supérieur et meilleur que la femme, et nous verrons les raisons de cela plus tard.

Certains musulmans qui sont remplis d'un complexe d'infériorité veulent camoufler ces versets et citent des versets pour essayer de prouver que l'homme et la femme sont égaux dans tout.
Par exemple :

(Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être et crée de celui-ci son épouse et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes) [An-Nisa : 4 :1]

Ce verset prouve effectivement que la femme est un être humain, mais ne prouve pas que la femme est identique et égale à l'homme dans tout.
Allah dit dans un autre verset :
[center]
(Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent.) [Ar-Roum : 30 :21]

D'après ce verset, on peut comprendre que la femme fait partie du genre humain et qu'Allah les a créés pour les hommes pour qu'ils vivent en tranquillité et qu'Il a mis l'affection et la bonté entre eux. Mais le Diable et les mécréants ne veulent que créer des désaccords et éloigner les hommes et les femmes de la voie d'Allah, pour qu'ils deviennent des ennemis.

L'Imam Ibn Kathiir a dit à propos de ce verset : (Cela signifie : Il a créé de votre genre des femelles comme épouses pour vous (pour que vous viviez en tranquillité avec elles) c'est à dire comme Il dit dans un autre verset : (C'est Lui qui vous a créés d'un seul être, dont il a tiré son épouse pour qu'il trouve de la tranquillité auprès d'elle) [Al-A'raaf :7 :189] c'est à dire qu'Allah a créé à partir de la côte la plus courte d'Adam, Ève, sa femme. Si Allah avait fait tous les êtres humains du sexe masculin et qu'il avait fait les femelles d'un autre type, étranger à l'humain, (soit par exemple Jinn ou animal), il n'y aurait pas pu avoir cette affection entre les hommes et leurs femmes. En réalité, ils s'enfuiraient d'elles si elles étaient d'un autre type. Puis, par Sa miséricorde parfaite envers l'homme, Allah a créé leurs épouses de leur genre et il a mis entre eux l'affection, l'amour et la bonté.) Tafsiir Al- Qor'an Al-`Adhiim , (3/439)

Donc, la femme est un être humain femelle et rien ne mentionne dans ce verset qu'elle est égale à l'homme. Un autre verset dit aussi :

(Quiconque fait une mauvaise action ne sera rétribuée que par son pareil ; et quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne action tout en étant croyant, alors ceux-là entreront au Paradis pour y recevoir leur subsistance sans compter) [Al-Ghaafir : 40 :40]

Allah dit aussi :

(Leur Seigneur les a exaucés (disant) : « En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que, quiconque parmi vous, a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres) [Aali 'Imraan :3 :195]

Et Il dit :

(Les musulmans et les musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d'aumône, jeûneurs et jeûneuses, gardiens de leurs chasteté et gardiennes, invocateurs qui invoquent souvent Allah et invocatrices : Allah a préparé pour
eux un pardon et une énorme récompense.) [Al-Ahzaab : 33 :35]


Et ils citent également le Hadith du prophète paix et salut sur lui :

«Certes les femmes sont les sœurs des hommes
»[


_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Lun 21 Mai 2007 - 15:03

Ces versets sont des preuves que les femmes qui obéissent à Allah, auront leur récompense pour leurs bonnes actions comme les hommes, mais cela n'implique pas du tout que la femme soit égale à l'homme dans tout. Et parmi les preuves que la femme n'est pas égale à l'homme, on retrouve les différences suivantes dans la Shari'ah d'Allah :

1-Le témoignage :

Le témoignage de deux femmes vaut celui d'un homme, Allah dit :

(Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre celles que vous agréez comme témoins en sorte que si l'une d'elles s'égare, l'autre puisse lui rappeler.) [Al-Baqarah : 2 :282]

Et cela n'est pas pour rabaisser la femme, mais pour la protéger et également parce que la femme musulmane ne passe pas son temps à l'extérieur de la maison, contrairement à la femme mécréante. Elle ne s'occupe donc pas des crimes et des problèmes de la société et des affaires publiques.

2-L'héritage :

La fille a la moitié de la part du garçon. Allah dit :

(Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles.) [An-Nisa : 4 :11]

Et encore une fois, cela n'est pas pour priver la femme de son droit, mais au contraire pour protéger son droit. Car l'homme est celui qui a la responsabilité de prendre soin de la femme, de subvenir à ses besoins spirituels et matériels et c'est lui qui doit payer le Mahr, qui est le cadeau de mariage de la femme, et c'est lui qui doit subvenir financièrement aux besoins de la femme pendant la période du divorce (Al-`Iddah). Et voilà pourquoi l'homme prend une part plus grande que celle de la femme dans l'héritage. Et Allah n'a pas dit que cet ordre se limitait à une époque en particulier, mais c'est un ordre qui est valable jusqu'au Jugement Dernier. Et Allah a terminé le verset en disant :

(Car Allah est certes, Omniscient et Sage.)

Ce qui signifie qu'Allah sait tout et qu'Il ne fait rien pour rien et n'ordonne rien sans que ce soit pour une grande sagesse. Le devoir du croyant est d'accepter tous les ordres d'Allah et de par sa foi en la Sagesse d'Allah est sincère et profonde dans son coeur.

3-Le prix de sang (Ad-Diyah)

Le prix de sang de la femme est la moitié du prix de sang de l'homme. Cela n'est pas pour rabaisser la femme, mais parce que 'homme est celui qui doit pourvoir aux besoins de sa famille, alors que la femme n'a pas cette responsabilité et qu'elle ne sera pas
prise pour compte pour ne pas avoir pris soin de la famille dans ce qui est du devoir de l'homme. Donc, lorsque l'homme meurt, la famille du défunt perd sa source de subsistance. C'est pourquoi le prix de sang de l'homme est le double de celui de la femme.

4-Le divorce

Contrairement à la religion du mensonge et des papes menteurs et hypocrites (le christianisme), l'Islam a permis le divorce. Tandis que les papes l'ont interdit et ont obligé l'homme à vivre avec une femme qui lui rend la vie misérable et ont obligé la femme à vivre avec un homme qui la méprise et qui ne la respecte pas, jusqu'à ceque la mort les sépare. C'est à cause de cette religion de mensonge,qui va contre la nature humaine, que l'Occident est aujourd'hui noyé dans la perversité, dans la corruption et l'adultère. Car elle a
oppressé les chrétiens pendant des siècles
.

L'Islam est la religion de l'équilibre et de la justice, c'est
pourquoi il a permis le divorce lorsqu'il est nécessaire.
L'Islam ordonne en premier lieu de bien choisir l'époux ou l'épouse, en mettant la piété et la foi comme critères principaux, car si un homme ou une femme ne craint pas Allah et ne respecte pas les ordres d'Allah, les ordres de qui d'autre vont-ils respecter ? En suite, si les deux époux ne peuvent pas s'entendre, ils peuvent divorcer.

Mais pour ne pas ouvrir la porte aux jeux et aux divorces sans raisons valables, Allah a établi certaines règles dans le but de protéger le mariage et la famille. Par exemple, le divorce est déclaré par l'homme seulement , car c'est lui qui fournit le Mahr et qui dépense pour la femme pendant la période de `Iddah (période de trois menstruations), parce que l'homme se laisse moins emporter par ses émotions que la femme. Le prophète paix et salut sur lui a dit :

«Toute femme qui demande à son mari le divorce sans raison valable ne sentira pas l'odeur du Paradis»

De plus, la manière islamique de divorcer selon la Sounnah est fait de manière à donner toutes les chances aux réconciliations entre les époux, contrairement aux lois fabriquées par l'homme qui encourage le divorce et la discorde entre les époux.

5-La polygynie

L'homme a le droit d'épouser jusqu'à quatre femmes, tandis que la femme n'a le droit qu'à un seul homme. Allah a permis à l'homme de se marier avec deux, trois ou quatre femmes, mais celui qui craint de ne pas être juste peut en épouser une seule ou avoir des esclaves . Allah dit :

(Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre parmi les femmes qui vous plaisent, mais si vous craignez de ne pas être juste avec celles-ci, alors avec une seule ou des esclaves que vous possédez.) [An-Nisa : 4 :3]

Et nous savons que le nombre de femmes est toujours plus élevé que celui des hommes dans toutes les sociétés. Donc, si tous les hommes avaient une seule femme, il resterait toujours un bon nombre de femmes sans mari. De plus, l'homme aime avoir plusieurs femmes, alors que la femme en général, aime avoir un homme seulement. Si la femme pouvait, de son côté, avoir plus d'un mari, comme l'homme peut avoir quatre femmes, on pourrait imaginer facilement tout le désordre qui en découlerait.
Premièrement, le problème du surplus de femmes serait augmenté, car il y aurait encore plus de femmes sans mari.
Deuxièmement, si la femme tombait enceinte, il serait très difficile de savoir qui est le père, tandis qu'il est très facile desavoir qui est la mère lorsque l'homme a plusieurs femmes.
Troisièmement,
une femme qui aurait quatre maris serait la cause de beaucoup de problèmes pour ses maris, car les quatre hommes devraient s'abstenir de rapports sexuels pendant la période de menstruation et pendant les 40 jours qui suivent l'accouchement, ce qui risquerait de pousser ces hommes à aller satisfaire leurs désirs sexuels avec d'autres femmes et de tomber dans le péché.
Quatrièmement, une femme qui couche avec plusieurs hommes est mal vue et on la traite partout de dévergondée. Alors que c'est une fierté pour un homme d'avoir plus d'une femme et il est rare qu'on insulte un homme en le traitant de prostituée. Ibn `Abbaas disait même : «Le meilleur d'entre vous est celui qui a le plus de femmes.» Il y a beaucoup d'autres raisons qui sont évidentes pour quiconque possède un atome de bon sens. Il y a beaucoup de musulmans ignorants qui cherchent toujours à s'excuser face aux mécréants. Ils cherchent toujours à nier la polygynie. Ils la présente comme quelque chose de très rare ou de presque impossible à appliquer et inventent des conditions qui
n'existent ni dans le Qor'an, ni dans la Sounnah; comme de dire qu'il faut avoir la permission de la première femme; ou que c'est seulement dans le cas où la première femme ne peut pas avoir d'enfants; ou en cas de guerre; ou uniquement si la première femme est stérile ou malade etc.
Mais pour toutes ces conditions, il n'y a aucune preuve. Certains croient qu'en inventant ces mensonges à propos d'Allah, les occidentaux vont être plus attirés vers l'Islam, mais c'est une grave erreur. Car si à chaque fois qu'ils n'aiment pas quelque chose de l'Islam, on se met à modifier la religion, que va t-il rester à la fin ? L'unique condition mentionnée dans le Qor'an est la justice entre les femmes. Si un homme respecte cette condition, il n'y a rien qui puisse empêcher l'homme de prendre une deuxième femme.

Certains ignorants essaient même de se baser sur le verset suivant pour interdire la polygamie :

(Vous ne pourrez jamais être équitable entre vos femmes, même si vous en êtes soucieux. Ne vous penchez pas tout à fait vers l'une d'elle, au point de laisser l'autre comme en suspens.) [An-Nisa :4 :129]

Certains pays, comme la Tunisie, se basent sur ce verset pour interdire la polygamie, comme le dit Nabiaha Gueddana, secrétaire d'État chargée de la condition féminine en Tunisie : (Quatre mois après l'indépendance, le président Bourguiba a promulgué une loi, par laquelle étaient abolies la polygamie et la répudiation, réglementés le mariage et le divorce. Et cette loi n'est pas en contradiction avec la religion musulmane. De 1956 date aussi la légalisation de l'avortement.

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Oum Anissa

avatar

Nombre de messages : 775
Age : 34
Localisation : Villejuif
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Lun 21 Mai 2007 - 15:42



Barakallah oufik pour ce texte m'a soeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Lun 21 Mai 2007 - 20:36

Mais prenons l'exemple de la polygamie. Il y a trois versets du Coran dont le premier dit : «Vous pouvez prendre quatre femmes.» Ce premier verset fait référence à la période antéislamique où l'on pouvait prendre plusieurs femmes et il limitait donc ce nombre. Le deuxième verset dit : «Mais il vous faudra faire justice entre chacune d'elles.» Et le troisième verset ajoute : «Vous ne saurez faire justice.» Et c'est en nous référant à ce troisième verset que, dans notre Code, nous avons interdit la polygamie. Malheureusement, une lecture étriquée de l'Islam fait qu'on croit que cette religionest répressive pour les femmes.) Femmes moitié de la terre moitié du pouvoir, Gisèle Halimi, édition Gallimard 1994, p.238-239.

Qu'elle ignorance ! Qu'elle hypocrisie ! Ne savent-ils pas qu'interdire ce qu'Allah a permis est un acte de Koufr ! Ils ne réalisent pas que combattre la polygamie, c'est combattre Allah ! Ils appellent les musulmans à devenir chrétiens, comme l'a dit le Sheikh Bin Baaz ! Puis dire que «cette loi n'est pas en contradiction avec la religion musulmane», est un des plus grands mensonges contre Allah et Sa loi.
Premièrement, il n'y a pas trois versets, car les deux premiers versets mentionnés sont un seul et même verset.
Deuxièmement, le troisième verset, n'est pas cité en entier, car la suite du verset, comme nous l'avons cité explique le sens du verset. Comment cette «interprétation» tunisienne, a t-elle échappé au prophète paix et salut sur lui lui-même, aux plus grands de ses compagnons, comme Abou Bakr, `Omar, `Outhmaan, `Ali ainsi qu'au autres compagnons et aux savants de l'Islam jusqu'à Bourguiba? De plus, s'ils avaient un minimum de connaissance de l'Islam, ils sauraient que le verset mentionné, se réfère aux sentiments, à l'amour, et aux relations sexuelles, car ce sont des choses qui ne sont pas en notre contrôle.

Ibn Kathiir dit à ce sujet : (Cela signifie que vous ne pourrez jamais être égales entre les femmes dans tout les aspects, car même si on sépare une nuit pour chacune d'elles, il est bien évident qu'il y aura des différences dans l'amour, le désir et les rapports sexuels et cela a été dit par Ibn `Abbaas, `Oubaidah As-Sulmaani, Moujaahid, Al-Hasan Al-Basri, Ad-Dahhaak, Ibn Mazahim, et Ibn Abi Hatim a rapporté selon Ibn Abi Maliikah qui dit : «Ce verset fut révélé à propos de 'A'ishah, car le prophète l'aimait plus que les autres. »)

Il est donc évident que ce que le gouvernement tunisien a fait est un acte de Koufr, car il a interdit ce qu'Allah a permis ! Et ils ne se sont pas limités à cela. Ils ont fait de celui qui épouse deuxième femme un criminel, qui est puni de prison ! Par contre, celui qui prend des maîtresses hors mariage, comme c'est le cas en Tunisie et dans tout les pays de Koufr, il n'a pas le moindre châtiment. Toutefois, il est étrange que des gens cherchent à interdire la polygynie dans un temps où le monde est rempli de perversité et de corruption. La polygynie est encore plus nécessaire aujourd'hui, qu'elle ne l'était dans le temps du prophète paix et salut sur lui. Dans tous les pays où la polygynie est interdite; la prostitution est légale; l'adultère est légal, le mariage d'un homme avec un homme; et d'une femme avec une femme est légal; les familles monoparentales et la délinquance sont des choses devenues courantes.
Alors comment ces ignorant(e)s peuvent-ils (elles) vouloir interdire ce que Dieu a permis pour régler ces problèmes!

6-Le Hijab :

La femme doit se couvrir de la tête aux pieds devant les hommes étrangers. Et elle ne doit sortir que pour une nécessité. Alors que l'homme doit se couvrir du nombril aux genoux. La raison de cette différence est évidente, car la femme est attirante pour l'homme et elle doit être protégé des pervers et des faibles d'esprit qui veulent porter atteinte à son honneur.

7-Les menstruations :

Les femmes pendant leurs règles, de même que pendant les (40) quarante jours qui suivent l'accouchement, n'ont pas le droit de prier, de jeûner, de toucher au Qor'an ou de faire le Tawaaf autour de la Ka'bah. Lorsque leurs règles sont terminées, elles doivent compléter les jours de jeûne manqués, mais pas les prières. Bien sûr, les femmes ne sont pas à blâmer pour cela.

8-Le voyage :

La femme n'a pas le droit de voyager sans un Mahram, comme le prophète paix et salut sur lui l'a dit. Le fait que les gens, aujourd'hui, voyagent en avion ne change rien à cela, car il peut arriver que l'avion ait un problème et qu'il ait à changer sa trajectoire pour atterrir d'urgence dans une autre ville. La femme se retrouve alors seule dans une ville étrangère, sans Mahram. Le prophète paix et salut sur lui dit :

«La femme ne doit voyager qu'en présence d'un Mahram» Hadith authentique rapporté par Boukhari et Mouslim.

On remarque malheureusement de plus en plus de jeunes femmes musulmanes qui viennent étudier ici en Amérique ou en Europe sans aucun Mahram ! Où est la Ghairah de ces pères de famille ? Où est leur bon sens d'envoyer leurs jeunes filles seules dans les pays de Koufr pour étudier des choses qui ne leur sont même pas obligatoires, ni utiles et de mettre leur foi et leur honneur en jeu! Il n'y a pas de doute que cela est Haram !

9-Le Jihad :

Le Jihad est obligatoire pour les hommes et non pour les femmes.

10-Le mariage :

La femme n'a pas le droit de se marier avec un homme s'il n'est pas musulman, tandis que l'homme a le droit d'épouser les femmes chastes et de bonnes mœurs parmi les femmes des Juifs et des chrétiens.

Allah dit :

(Si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites (en tant qu'épouses) pour eux, et eux non plus ne sont pas licites (en tant qu'époux) pour elles.) [Al-Moumtahanah : 60 :10]

Si une musulmane est mariée à un non-musulman, les savants de l'Islam ont expliqué que leur mariage est invalide, elle est en réalité dans l'adultère. Si un homme mécréant veut se marier avec une musulmane, il doit se convertir à l'Islam, faire la prière, le
jeûne et payer la Zakat, car de dire «LA ILAHA ILLALLAH» n'est pas suffisant.
Certains savants ont expliqué qu'on doit même attendre quelques temps avant de lui permettre d'épouser la femme musulmane qu'il veut épouser, pour voir s'il pratique l'Islam correctement, car certains mécréants font semblant de devenir musulmans seulement pour le mariage, puis ensuite retournent à la mécréance après le mariage. Cela inclut aussi les femmes musulmanes qui se sont mariées avec des hommes qui ne prient pas, leur mariage est invalide, car celui qui ne prie pas est mécréant (Kaafir) selon l'opinion de certains savants. Elles n'ont pas le droit d'avoir des rapports sexuels avec eux et doivent se voiler devant eux jusqu`à ce qu'ils reviennent à la prière.
11-Al-Wilaayah :

La femme musulmane ne peut pas être Wali (tuteur) d'une autre femme ou occuper une position d'autorité. Le prophète paix et salut sur lui a dit :

«Un peuple qui donne la position d'autorité à une femme n'aura jamais de succès» Hadith authentique rapporté par Al-Boukhaari.

Et il dit :

«La femme ne peut pas donner la main d'une autre femme en mariage (à un homme), de même que la femme ne peut se donner en mariage elle- même (à un homme), car celle qui se marie elle-même, c'est la femme adultère» Hadith authentique voir Irwa al-Ghaliil (6/248).

On peut comprendre que la femme ne peut pas marier une autre femme, et elle ne peut pas se marier elle-même, sans tuteur (Wali). Et cela est contraire à ce que le code de la Tunisie permet, en acceptant qu'une femme se marie sans Wali. Le prophète paix et salut sur lui a dit :

«Pas de mariage sans tuteur (Wali)» Hadith authentique rapporté par Abou Daoud, At-Tirmidhi, Ibn Maajah et d'autres. Voir Irwaa'oul- Ghaliil, v.6 p.235. No. 1839.

Et
il y a beaucoup d'autres différences dans la Shari'ah, entre l'homme et la femme, alors comment un musulman peut-il dire que l'Islam donne l'égalité des droits à la femme.

2-Les preuves de l'inégalité de l'homme et de la femme dans la Sounnah:

Le prophète paix et salut sur lui, celui qui ne parle pas sous l'effet de la passion et qui ne dit que la vérité a dit :

«Je n'ai jamais vu plus faible en raison, en religion et capable de faire perdre la tête à un homme intègre, qu'une femme» On dit au prophète : «Ô messager d'Allah, qu'elle est la faiblesse de sa raison ? » Il dit : «N'est-il pas vrai que le témoignage d'un seul homme vaut le témoignage de deux femmes ?» On dit : «Ô messager d'Allah, qu'elle est la faiblesse de sa religion ?» Il dit : «N'est- il pas vrai que la femme lorsqu'elle est menstruée, elle ne prie pas et ne jeûne pas ?» Hadith authentique rapporté par Boukhari et Mouslim.

Et il dit dans un autre Hadith :

«Si je devais ordonner à quelqu'un de se prosterner devant une autre personne, j'aurai ordonné à la femme de se prosterner devant son mari» Hadith authentique rapporté par At-Tirmidhi.

Et il dit dans un autre Hadith :

«Si la femme fait ses cinq prières par jour, jeûne le mois de Ramadan, garde sa chasteté et obéit à son mari, il lui sera dit : entre dans le Paradis par la porte que tu désires» Hadith authentique rapporté dans Sahih Al-Jaami' As-Saghiir, no.673.

Et il dit aussi :

«Il n'est pas permis à la femme de jeûner en présence de son mari sans sa permission, à l'exception du Ramadan» Hadith authentique rapporté dans Sahih Al-Jaami' As-Saghiir, no.2004.

Et il dit aussi :

«Lorsque l'homme appelle sa femme au lit et qu'elle refuse, les anges la maudissent jusqu'au matin» Hadith authentique rapporté par Boukhari et Mouslim.

3-L'explication des savants au sujet des versets et des Hadiths mentionnés.

Le Sheikh Ibn Baz dit :
(L'égalité entre l'homme et la femme dans tout n'est pas prouvé, ni par la révélation, ni par la juste raison. Et Allah a fait une distinction entre les deux, physiquement, intellectuellement et dans la plupart des règles. Et Il a fait l'homme meilleur que la femme et lui a donné l'autorité sur elle, parce qu'il est capable de supporter les problèmes et les travaux difficiles que la femme n'est pas capable de supporter – en général –et parce que son intellect est – en général – plus complet que celui de la femme. Pour cette raison, Allah a donné à l'homme la responsabilité de protéger la femme et de la garder de ce qui peut lui nuire et salir son honneur. Et Allah a fait que le témoignage de deux femmes soit équivalent au témoignage d'un seul homme, parce que l'homme est plus complet dans son intellect et dans sa mémoire que la femme. Et Allah a fait de la femme en particulier, un champ pour l'homme et a fait d'elle, celle qui porte les enfants, qui enfante et allaite. Il lui est donc ordonné de faire pendant ce temps, ce que l'homme n'est pas demandé de faire. Et elle est incapable, pendant ce temps de faire ce que l'homme peut faire, parce que sa grossesse, son accouchement et ce qu'Allah lui a ordonné, en ce qui concerne l'éducation des enfants, s'occuper d'eux et l'allaitement lorsqu'ils ont besoin d'être allaités, tout cela l'empêche de faire beaucoup de choses. De plus, l'homme a un grand besoin que sa femme demeure à la maison pour qu'elle éduque ses enfants et qu'elle s'occupe des affaires de sa maison et pour qu'elle prépare ce dont l'homme a besoin et – en général – ce n'est pas tout le monde qui a les moyens de trouver quelqu'un qui pourra remplacer sa femme pour s'occuper de ces choses-là.

Puis la femme est convoitée par les hommes pour satisfaire avec elles leurs désirs sexuels, elle a donc besoin des hommes pour la protéger des faibles d'esprit qui voudraient l'agresser […] Et il est très important de comprendre que cette préférence (de l'homme sur la femme) signifie seulement la préférence d'un sexe en général sur l'autre et non que chacun des hommes soit meilleur que chacune des femmes. Car il se peut que certaines femmes soient meilleures que certains hommes dans plusieurs aspects – comme cela est clair dans les textes et dans la réalité à chaque époque – par exemple `A'ishah, Khadiijah, Hafsah ainsi que beaucoup d'autres parmi les mères des croyants – qu'Allah soit satisfait d'elles – sont meilleures que beaucoup d'hommes, de même qu'à chaque époque on retrouve plusieurs femmes qui ont surpassé des hommes dans leurs œuvres, leur intellect et leur religion. Toutefois, cela n'implique pas que l'homme et la femme soient égaux dans tout.)
Majmou' al- fataawaa wa maqaalaat, p.124-125.

L'Imam Ibn Kathiir dit: (Allah dit: (Les hommes ont autorité sur les femmes) c'est à dire que l'homme est le chef de la femme, son supérieur, son dirigeant et celui qui la corrige lorsqu'elle transgresse: (en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci) car les hommes sont meilleurs que les femmes et l'homme est meilleur que la femme. Et c'est pourquoi la prophétie et le commandement sont limités aux hommes.) Tafsiir Al-Qor'an Al-`Adhiim, (1/503)


_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Lun 21 Mai 2007 - 21:28

4-Les preuves logiques :

Après avoir lu ce qui a été mentionné, il ne peut rester aucun doute dans le cœur d'aucun musulman, sur le fait que l'homme et la femme ne sont pas égaux dans la Shari'ah. En réalité, la différence entre l'homme et la femme est très claire, même selon la logique et le bon sens. Les mécréants le reconnaissent aussi, mais ils ne veulent pas accepter la vérité parce qu'ils sont aveuglés par leurs passions. Une autre mécréante féministe, A. Fouque, dit : (Le principe d'égalité est pervers, il dénie la réalité : il y a des femmes et des hommes. L'impensé en amont de la dissymétrie quant à la procréation se retrouve en aval sous forme d'obstacle à l'égalité, et de pénalisation des femmes pour ce qu'elles apportent à l'humanité. Égalité et différence ne sauraient aller l'une sans l'autre ou être sacrifiées l'une à l'autre. Si l'on sacrifie l'égalité à la différence, on revient aux positions réactionnaires des sociétés traditionnelles, et si l'on sacrifie la différence des sexes, on stérilise les femmes, on les prive de leur identité, et on stérilise l'humanité.)Il y a deux sexes, p.211.

Voilà le grand dilemme de ces mécréants, accepter la réalité, ou la nié ? Une autre dit:
(«La femme est-elle la semblable de l'homme ou bien reste-t-elle toujours l'autre, marquée du sceau indélébile de la différence, cette différence qui suscite à la fois attirance et crainte et qui a justifié toutes les formes d'exclusions dont elle a été victime ? La question n'a pas été tranchée.

«Or, cette définition est lourde de conséquences psychologiques, sociales, morales et politiques. Selon que l'on accorde la prééminence à la nature ou à la culture, la situation des femmes, dans la famille comme dans la société, sera radicalement différente. Et avec elle, leur destin, leur bonheur et celui des hommes.

«Contrairement à Diderot qui plaçait volontiers la femme à mi-chemin entre l'homme et l'animal, Descartes privilégiait la raison. Pour lui, la pensée prévalait sur la biologie. "L'homme et la femme partagent également la qualité d'être humain", ce qui rend secondaire telle ou telle différence sexuelle.» Benoîte Groult est formelle : «La notion même de différence suscite des comparaisons et des jugements impliquant infériorité ou supériorité. Et l'homme ayant toujours représenté le type idéal de l'humanité, c'est l'image de la femme qui est trouvée dépréciée.» Elle observe, en particulier, que les penseurs de (la différence irréductible),depuis Aristote (et Confucius !) jusqu'à Freud, en passant par Diderot ou Michelet, n'ont fait que justifier la mise en marge des femmes, le refus de leur accorder les mêmes droits, légitimant ainsi leur statut d'éternelles mineures.)
Demain… les femmes, p.111-112.

D'après les paroles de ces mécréantes féministes, il faut nier la réalité pour affirmer que l'homme et la femme sont égaux, car la réalité prouve que l'homme et la femme sont différents dans plusieurs aspects et ne peuvent pas être égaux. Même si l'homme et la femme sont tous deux des êtres humains, il faut tout de même distinguer entre un être humain mâle et un être humain femelle.

Beaucoup de musulmans ont été trompés par l'apparence de l'Occident et par le progrès technologique et ils croient que tout ce que disent ou font les Occidentaux est basé sur la science et la raison. La vérité est tout à fait le contraire.
Allah dit :

(Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidance venant d'Allah ? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes.) [Al-Qasas : 28 :50]

En réalité, tout les mécréants, peu importe leur degré d'éducation, peu importe leurs diplômes et peu importe leur position dans la société, s'ils n'acceptent pas la vérité qu'Allah a révélée dans Son Livre et par la bouche de Son messager, c'est uniquement parce qu'ils suivent leurs passions et leurs désirs. Cela est très clair lorsqu'on lit les paroles de Y. Geadah qui dit : (Au cours d'une conférence sur l'intégrisme islamique tenue récemment à Montréal, j'ai entendu un spécialiste de la question affirmer que le pluralisme croissant de notre société doit nous pousser à reconsidérer nos valeurs relatives à l'égalité des sexes, «qui n'est pas, après tout, un fait scientifique prouvé» […] En un sens, le conférencier cité plus haut n'avait pas tout à fait tort d'affirmer que l'égalité des sexes «n'est pas un fait scientifiquement prouvé». Mais l'égalité des ethnies et l'égalité des juifs et des non-juifs ne le sont pas non plus. Le principe d'égalité des sexes, tout comme celui de tous les membres des groupes ethniques, relève clairement d'un choix politique qu'il convient d'affirmer et de défendre contre toutes les traditions culturelles religieuses.[…] A mon avis, l'égalité des sexes fait partie des valeurs fondamentales qu'il faut continuer à défendre minimalement dans le champ juridique.) Femmes voilées, intégrismes démasqués, éditions Montréal VLB. 1996, p.258-261.

Voilà comment après avoir admis que l'égalité des sexes n'était pas prouvé scientifiquement, elle a recours à des arguments ridicules, en tentant de jouer avec les sentiments des gens et en comparant les différences entre les sexes avec les différences entre les ethnies!
Pourtant, les cultures et les langues ne sont pas égales logiquement ! Peut-on comparé une culture qui laisse un homme se prosterner devant une statue de rat, de singe, de vache ou d'être humain, à une culture basée sur le pur monothéisme (le Tawhid) et l'adoration du Dieu Unique? Peut-on douté de la supériorité des principes Islamiques sur les principes corrompues des cultures de l'Orient et de l'Occident ? La culture est basée sur les croyances d'un peuple. Plus elle se rapproche de la révélation d'Allah, plus elle est supérieure ! Voilà pourquoi les ethnies ne sont pas égales. Et même si elles étaient égales, cela n'impliquerait pas nécessairement l'égalité des sexes. Car la différence qui existe entre deux hommes de deux ethnies différentes est moins grande que la différence entre un homme et une femme de la même ethnie. Les différences entre un homme et une femme sont toujours pareilles et elles sont présentes peu importe l'ethnie ! Ce qui prouve que les Kouffars ne se basent pas sur la science mais sur leurs passions !

La vérité est que la supériorité d'une personne, d'un sexe, d'une ethnie ou d'un peuple est limitée à sa piété et à sa soumission aux lois d'Allah. Les Juifs se croient un peuple privilégié de Dieu, alors qu'ils sont les premiers à transgresser Ses lois, à tuer Ses prophètes et à répandre la corruption et le désordre sur la terre, et à refuser de se soumettre à Ses commandements. C'est pourquoi Allah les a maudits par la langue de Ses prophètes. Pour Allah et les croyants, les plus nobles sont les plus pieux, Allah dit :

(Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle et nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous connaissiez mutuellement. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah est le plus pieux) [Al-Hujuraat : 49 :13]

Avant de parler de l'égalité entre l'homme et la femme, il faut se poser une question très importante : est-ce que les hommes sont égaux entre eux ? Et est-ce que les femmes sont égales entre elles ?
La réponse est très claire : les hommes ne sont pas égaux ! Car il y a des hommes croyants et d'autres mécréants; certains sont savants, d'autres ignorants; il y a des hommes forts et d'autres faibles; il y a des hommes beaux, d'autres laids; il y a des hommes gros, d'autres minces; il y a des hommes intelligents, d'autres stupides; il y a des hommes grands, d'autres petits; il y a des hommes courageux, d'autres lâches etc. Il est donc clair que les hommes ne sont pas égaux entre eux. Même dans les pays mécréants, où l'on chante jours et nuit à l'égalité, on ne traite pas les hommes également, car ils ne traiteront jamais le riche comme le pauvre.

En ce qui concerne les femmes entre elles, elles sont aussi très inégales de l'une à l'autre. Il y a des femmes croyantes, d'autres mécréantes; il y a des femmes savantes, d'autres ignorantes; il y a des femmes fortes, d'autres faibles; il y a des femmes belles, d'autres laides; il y a des femmes grosses, d'autres minces; il y a des femmes intelligentes, d'autres stupides; il y a des femmes honnêtes, d'autres malhonnêtes etc. On ne peut donc pas dire que les femmes sont égales entres elles. Et il est évident que les mécréants ne traitent pas les femmes riches comme ils traitent les femmes pauvres.


Donc,
si les hommes entre eux ne sont pas égaux et si les femmes entre elles ne sont pas égales, comment peut-on prétendre que l'homme et la femme sont égaux ! Le corps de la femme est crée par Allah, depuis son état de fœtus, pour qu'elle soit capable plus
tard, de porter en elle un enfant. A l'adolescence; Allah crée en la jeune fille des hormones qui feront s'opérer chez elle des changements différents que ceux que cause les hormones des garçons.
La femme commencera à avoir des menstruations chaque mois et son corps se préparera chaque mois à accueillir un bébé. De plus, son corps produira du lait, pour qu'elle puisse nourrir son enfant de son sein. La femme ne produit qu'un ovule par mois, alors qu'une seule éjaculation de l'homme contient des milliers de spermatozoïdes. Un seul homme pourrait mettre une centaine de femmes enceintes, sans que cela nuise à aucune de ses occupations; alors que la femme, de son côté, doit porter le bébé dans son ventre pendant neuf mois. Et il y a beaucoup d'autres différences sur le plan psychologique et autres. Celui qui désire plus d'informations sur ce sujet peut se référer aux recherches des spécialistes dans ce domaine.


_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Lun 21 Mai 2007 - 23:39

A partir de ce point, il est évident que l'homme a été créé de façon à remplir un rôle qui lui convient; et que la femme a été créée de manière différente, de façon à remplir un rôle différent qui lui convient également. Les mécréants ont voulu faire croire à la femme que le rôle de mère et de femme au foyer est quelque chose de dévalorisant pour elle et que tant qu'elle ne fera pas le même travail (ou le même salaire) que l'homme, elle sera inférieure. Ils ont même réussi à faire détester à la femme tout ce qui a rapport avec sa nature. Ils lui ont fait croire que la seule différence entre l'homme et la femme doit être ses parties génitales. Ils ont fait de la maternité et de la féminité des défauts et ils ont glorifié et encouragé la femme-homme et les lesbiennes à s'enrôler dans l'armée et dans la police. Le plus grand espoir de la femme occidentale est d'être comme l'homme. Puis on a commencé à entendre parler d'homme au foyer, de garderie, de femme de carrière sans enfants…

Si on prend un exemple très simple; une pomme et une orange, toutes les deux sont des fruits, mais on ne peut pas dire pour autant qu'ils sont égaux.L'homme et la femme sont tous les deux des êtres humains, mais ils ne sont pas égaux, ils ont des rôles différents, mais qui se complètent. Ceux qui veulent faire croire à la femme que de rester à la maison pour éduquer ses enfants et prendre soin de sa famille est quelque chose de dégradant, sont en réalité les plus grands ennemis de l'humanité. C'est comme dire : si l'homme ne porte pas d'enfants dans son ventre ou n'a pas de menstruations, il n'est pas égal et n'a pas les mêmes droits que la femme ! (Ce qui est vrai lorsqu'on y pense). Ou bien de dire que l'homme n'a pas les mêmes droits que la femme parce qu'il n'a pas d'utérus ! Le fait que les hommes ne revendiquent pas l'égalité avec la femme est une preuve suffisante en elle-même que l'homme est meilleur ! Devant ces faits, il ne reste plus aux mécréants qu'à me traiter de «rétrograde», car même dans la logique (pour laquelle ils prétendent avoir du respect), ils se font foudroyer par la foudre Islamique.

Toutefois cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de femmes mécréantes sensées. Beaucoup de femmes mécréantes de l'occident ont bien compris que la femme n'était pas un homme et elles ont vu les conséquences négatives que causerait l'idée d'égalité entre l'homme et la femme. Une mécréante allemande nommée De Staël a dit il y a deux siècle de cela, dans son livre De l'Allemagne : «On a raison d'exclure les femmes des affaires publiques et civiles ; rien n'est plus opposé à leur vocation naturelle que tout ce qui leur donnerait des rapports de rivalités avec l'homme et la gloire en elle-même ne saurait être pour une femme qu'un deuil éclatant du bonheur.» Que sais-je? Les droits de la femme, des origines à nos jours par Ney Bensadon.

La différence entre l'égalité et la justice :
L'Islam est en accord avec la nature de l'homme et de la femme et seulement l'Islam peut mettre de l'ordre dans le désordre des sociétés «modernes». La vérité est que l'Islam n'appelle pas à établir l'égalité entre l'homme et la femme, mais plutôt la justice. Car l'égalité en tout, entre l'homme et la femme (et parfois même entre les membres d'un même sexe), représente une des plus grandes formes d'injustices, pour l'homme comme pour la femme.

Si un musulman a deux femmes, une grosse et une mince, il n'est pas ordonné d'être égal entre elles, mais juste. Car s'il est égal entre les deux, il fera injustice à l'une ou à l'autre de ses deux femmes. Par exemple : s'il est égal, et qu'il achète une robe de taille mince pour ses deux femmes, cela sera injuste pour sa femme qui est grosse car elle ne pourra pas porter sa robe, il ne doit donc pas être égal mais juste avec ses femmes. La même chose est vraie pour les enfants et pour tout en général.

Si les mécréants occidentaux veulent nier la différence des sexes, pourquoi ne font-ils pas des toilettes publiques mixtes ? Et pourquoi séparent-ils les femmes des hommes dans les jeux olympiques ? Et s'ils étaient mixtes, serait-ce juste pour la femme ? Et si les prisons étaient mixtes, est-ce que cela serait juste pour les femmes ? Je suis certain que les hommes prisonniers ne se plaindraient pas !

L'islam appelle à la justice même envers les mécréants,
Allah dit :

(Ô Les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et soyez des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah, car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.) [Al-Maa'idah : 5 :8]


Comme on peut le voir, Allah ne nous a pas ordonné d'être égal avec les mécréants, mais il nous a plutôt commandé d'être juste envers eux. Car le croyant ne doit jamais mettre son frère en Islam au même niveau que le mécréant. En fait, mettre le mécréant à égalité avec le croyant, est une des plus grandes formes d'ignorance et d'injustice. Alors que dire de ceux qui les mettent au-dessus des croyants ! Mettre un innovateur au même niveau qu'un Salafi est une injustice énorme, alors que dire de ceux qui respectent les mécréants plus que les musulmans ! Sheikh Al-Islam Ibn Taimiyyah dit Ce qui signifie: (Lorsque la mécréance et l'hypocrisie sont apparues parmi les musulmans, et que la situation des idolâtres et des gens du Livre devint de plus en plus forte. On pu voir apparaître comme conséquence : la prise du pouvoir par les Jahmiyyahs, les Raafidahs et d'autres groupes, parmi les gens de l'égarement; ainsi que (comme deuxième conséquence) : le rapprochement (entre les musulmans et) les adorateurs d'étoiles, d'idoles (As-Saabi'ah) et ceux de leurs ce genre, parmi les philosophes. Ceux qui firent cela croyaient faire une chose juste et raisonnable; alors que c'est de l'ignorance et de l'injustice. Car mettre le croyant et l'hypocrite; et le musulman et le mécréant à égalité, est la plus grande injustice. Et rechercher la guidance chez les gens de l'égarement est la plus grande ignorance) Naqd al-mantiq p.19-20

La femme musulmane a le droit de travailler si c'est nécessaire pour elle. À condition qu'elle ne soit pas en contact avec des hommes, que son travail ne soit pas un obstacle à ses devoirs envers son mari et ses enfants. Mais lorsque qu'on dit que la femme a son propre rôle, ce n'est que pour être juste envers elle. Les mécréants savent très bien la différence entre le mot «égalité» et le mot «justice», pourtant, ils insistent à vouloir utiliser le mot «égalité», avec tout ce qu'il comprend d'ambiguïté et traitent ceux qui utilisent le terme «justice» d'hypocrites.
J. Lang, un mécréant dit : (L'équité sert ici de déguisement à l'injustice et pour tout dire à l'iniquité. C'est la porte ouverte à la discrimination. Les rapports entre les hommes et les femmes n'ont pas à être «équitables» mais égaux.) Demain, les femmes…p.164. Pour ces mécréants, l'égalité est un «principe juridique universel – (qui) est une norme objective dont chaque femme dans le monde devrait pouvoir revendiquer l'application» (p.164). Comment l'égalité entre l'homme et la femme peut-elle être une valeur universelle, alors qu'elle est nouvelle dans l'histoire occidentale elle-même et qu'elle n'a jamais été appliquée dans la réalité dans aucun pays à aucune époque et par aucun peuple ? Et comment l'équité pourrait-elle être injuste alors que l'équité signifie justice ? Tandis que l'égalité n'est pas synonyme de justice.

La vérité est que tout ce qui est contraire à la Shari'ah est injuste et personne n'est plus juste qu'Allah. Si quelqu'un croit que la justice est ailleurs que dans la Shari'ah, c'est uniquement à cause de sa faiblesse intellectuelle, de la profondeur de son ignorance, et de la force de ses passions sur sa raison. Ceux qui vont contre la Shari'ah, ce sont eux les vrais injustes !Allah dit :

(Voilà les lois d'Allah, Ne les transgressez donc pas. Et ceux qui transgressent les ordres d'Allah ceux-là sont les injustes) [Al- Baqarah : 2 :229]


Le plus étrange est que même les mécréants qui ont écrit les déclarations des droits de l'homme, n'avaient jamais pensé de dire que l'homme était égal à la femme. Parce que la plupart ne considéraient même pas la femme comme étant un être humain ! A. Fouque dit : (La notion d'équité constitue une grave régression du principe d'égalité.)

En conclusion:

Depuis 1400 ans et plus, les musulmans ont suivis les règles de l'islam et les savants ont clarifiés l'islam pour les hommes et les femmes de la manière la plus claire qui soit, jusqu'àce que ces soi- disantes féministes "musulmanes" tentent de suivre l'exemple des peuples dui se sont égaré avant nous parmi les juifs et les chrétiens et commencent à appeler a l'égalité des sexes dans l'Islam!

Il est donc clair que c'est la base d'un égarement claire et que les ennemis de l'Islam sont derrière cela avec les hypocrites parmi nous!


Abou Hammaad Sulaiman Al-Hayiti, qu'Allah ta'ala le récompense grandement pour tout son travail
Assalam aleykounna wa ramathulahi

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Mer 23 Mai 2007 - 19:55

Assalam aleykounna
okthi leilanuit, cela répond il a ta question ?
Assalam aleykounna

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Jazia Ou
Invité



MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   Mer 23 Mai 2007 - 22:25

Assalam alaykoum wa ramtullah,Oui effectivement jespere que la soeur a lu la reponse en entier car tu as mis beaucoup de temps à le poster machaallah.Barakallahoufiki ma soeur filah.Assalam alaykoum wa ramatullah.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une femme peut elle etre feministe?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une femme peut elle etre feministe?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olivier Derain - Une femme peut-elle se maquiller et porter des bijoux ?
» une femme peut elle demander le divorce?
» Le femme peut-elle enseigner ? Officiellement non. Officieusement oui.
» la femme peut elle danser?
» une ADJAENES peut-elle travailler au bureau de la vie scolaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: Divers-
Sauter vers: