AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeûne et la femme enceinte ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
amel

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Machaallah   Mer 19 Juil 2006 - 16:32

Barak'allah oufik ,

J'étais persuadée que la femme enceinte devait absolument rattraper ces jours non jeûnés.

Ma belle soeur s'est retrouvée dans cette situaation et par manque de savoir, elle n'a pas nourri de pauvre mais elle a rattrapé son jêune.

Est ce que l'on ^peut considérer ou non qu'elle s'est acquittée de sa dette?

Allah soubhanou n'a crée que de bonnes choses.Quelle belle preuve de partage et d'amour que de devoir nourrir un pauvre pour s'acquitter des jours non jûenés lorsque l'on est enceinte.

Je trouve cela trop beau Machaallah.Rendons grâce et louange à Allah soubhanou pour tous ses bienfaits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oum rayhana



Nombre de messages : 22
Age : 31
Localisation : 92
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Mer 19 Juil 2006 - 17:15


Je souhaiterais savoir, si on ne trouve pas de pauvre a nourrir, est ce qu' on peut donner de la nourriture dans un mesjid ?
barakALLAH ou fikoum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oum rayhana



Nombre de messages : 22
Age : 31
Localisation : 92
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Mer 19 Juil 2006 - 17:30


Je souhaiterais savoir, si on ne trouve pas de pauvre a nourrir, est ce qu' on peut donner de la nourriture dans un mesjid ?
barakALLAH ou fikoum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Oum Waliya* (*Nur*)

avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 32
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Femmes enceintes pendant Ramadan selon la Commission permann   Mer 19 Juil 2006 - 17:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oum ilyas (mina)

avatar

Nombre de messages : 1846
Age : 38
Localisation : lille
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Mer 19 Juil 2006 - 18:28

amel a écrit:
Barak'allah oufik ,

J'étais persuadée que la femme enceinte devait absolument rattraper ces jours non jeûnés.

Ma belle soeur s'est retrouvée dans cette situaation et par manque de savoir, elle n'a pas nourri de pauvre mais elle a rattrapé son jêune.

Est ce que l'on ^peut considérer ou non qu'elle s'est acquittée de sa dette?

Allah soubhanou n'a crée que de bonnes choses.Quelle belle preuve de partage et d'amour que de devoir nourrir un pauvre pour s'acquitter des jours non jûenés lorsque l'on est enceinte.

Je trouve cela trop beau Machaallah.Rendons grâce et louange à Allah soubhanou pour tous ses bienfaits.



D'aprés le dalil d'ourty Nur si une femme a rattrappé son ramadan elle n'a plus de dette, allah ouhalem.

Citation :
Dans Fatawa as-Siyam, p. 161, Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah Très Haut lui accorder Sa miséricorde) a été interrogé en ces termes : « Comment juger la femme enceinte ou celle qui allaite si, tout en étant forte, active et invulnérable au jeûne, elles s’abstiennent de l’observer sans excuse ?
Voici sa réponse : « Il n’est pas permis à la femme enceinte ni à celle qui allaite de ne pas observer le jeûne du Ramadan sans excuse. Si elles s’en abstiennent, elles devront effectuer un jeûne de rattrapage en raison de la parole du Très Haut à propos du malade : «Quiconque d' entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d' autres jours » (Coran, 2 : 184).Elles sont assimilées au malade. Si leur excuse consiste dans leur peur des effets du jeûne sur leurs enfants, elles devront, selon l’avis de certains ulémas, procéder, en plus du jeûne de rattrapage, à un don de nourriture au profit d’un pauvre pour chaque jour. La nourriture peut être du blé, du riz, des dattes ou d’autres denrées consommées par les humains. Pour certains ulémas, les intéressées peuvent se contenter du jeûne de rattrapage dans tous les cas. Car l’imposition du don de nourriture ne repose sur aucun argument tiré du Livre et de la Sunna. En principe, on est quitte en l’absence d’une prescription fondée sur un argument. C’est l’avis de l’imam Abou Hanifa (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde). Et il demeure solide

Bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oum ilyas (mina)

avatar

Nombre de messages : 1846
Age : 38
Localisation : lille
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 20 Juil 2006 - 16:18



Pour moi ça me gène les divergences car je sais pas qui suivre, je commence à douter ai je suivit le bon conseil ou pas.
Bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Le jeûne et la femme enceinte ...   Sam 31 Mar 2007 - 16:24

Bismillah Al Rahman Al Rahim

Assalam aleykounna wa ramathulahi wa barakathu




Le jeûne et la femme enceinte ...


نص السؤال
متى يُباح الفطر في رمضان للحامل والمرضع؟ وما هي مفسدات الصوم عمومًا؟ وهل يجوز للمرأة أن تتناول الحبوب
المانعة للعادة الشهرية حتى تتمكن من صيام رمضان بدون انقطاع؟


Question :

Quant est-ce qu'il permis [pour la femme] en état de grossesse ou qui allaite de manger [rompre/un jour] durant [le mois de] ramadan ? Et quels sont les annulatifs du jeûne en général ? Et est-il permis pour la femme de prendre les pillules pour pouvoir jeûner sans la moindre coupure [durant tout le mois] ?



يجوز الإفطار للحامل والمرضع إذا خافتا على ولديهما من أضرار الصيام؛ لأنه يمكن أن الصيام يضعف الغذاء الذي يتغذى به المولود في بطن أمه؛ فإذا كان الأمر كذلك؛ فلها أن تفطر وأن تقضي من أيام أخر وتطعم مع القضاء، وإن خافت على نفسها من الصيام؛ لأنها لا تستطيع الصيام وهي حامل أو لا تستطيع الصيام وهي مرضع؛ فهذه تفطر وتقضي من أيام أخر وليس عليها إطعام. هذا ما يتعلق بالحامل والمرضع.
ويجوز للمرأة تناول الحبوب التي تمنع عنها الحيض من أجل أن تصوم إذا كانت هذه الحبوب لا تضر بصحتها.



Réponse :
Il est permis à la femme enceinte ou qui allaite de [rompre afin] de manger [la journée de jeûne] si elle éprouve [un sentiment] de crainte envers son fils à cause du jeûne. Car il se peut que jeûner, amoindrisse la nourriture par laquelle l'enfant se nourrit dans le ventre de sa mère. Si cela s'avère être comme cela, [dans ce cas,] elle se doit de manger et [par la suite] de ratrapper les jours [qu'elle rompa] et de nourir (al-it'âm) en parallèle [un pauvre]. [Par contre,] si [en jeûnant] elle craint pour sa propre personne du fait qu'elle soit en état de grossesse ou qu'elle n'arrive pas à jeûner car elle allaite, celle-là, [se doit de] rompre et [elle] rattrapera les jours [rompus] sans qu'elle ne nourrisse [un pauvre]. Voilà ce qui se rapporte [au statut] de [la femme] enceinte et de celle qui allaite.

Et il est permis à la femme d'utiliser les pillules lui blocant [l'écoulement naturel] de ses menstrues pour pouvoir jeûner [tout le mois de ramadân à condition que la prise] de ces pillules ne lui portent aucun préjudice sur sa santé.


Source de la fatwâ :

http://www.alfuzan.net

Rubrique : As-Siyâm.

Traduction :

Notre frère Nabîl Al-Maghrabî -hafizahu-l-lâh-.

Revue et corrigé par :


MUKHLISÛN.




Assalam aleykounna wa ramathulahi wa barakathu

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
oum_ayoub38



Nombre de messages : 49
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Sam 31 Mar 2007 - 18:48



pour cette fatwa, je ne connaissais pas la différence, dis moi si j'ai bien compris :

si j'ai peur pour mon enfant, je dois rattraper le jour non jeuné et nourrir un pauvre

si j'ai peur pour moi, je dois juste rattraper le jour non jeuné, cest ca ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Sam 31 Mar 2007 - 19:32

aleyki salam wa ramathulahi wa barakathu
oui c est ça okthi
wa fiki
salam aleyki wa ramathulahi wa barakathu

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Sam 22 Sep 2007 - 0:46

Je rajoute d autres éléments insha'Allah

Cheikh Ibn Outhaymine dit :

« la femme enceinte se trouve dans l’un des deux cas :

-Ou bien elle est forte et peut endurer le jeûne sans peine et sans aucun effet nocif sur son fœtus. Une telle femme doit observer le jeûne parce qu’elle n’a aucune excuse à ne pas le faire.

-Ou bien elle ne peut pas supporter le jeûne en raison d’une grossesse avancée ou d’une débilité physique ou d’autres choses. Dans ce cas, elle s’abstient de jeûner obligatoirement si le préjudice concerne son enfant ».

Source: Fatawa cheikh Ibn Outhaymine, 1/487.

Il a dit aussi:

La femme enceinte a le plus souvent du mal à jeûner. Ceci est surtout vrai pour les tous derniers mois de la grossesse, période pendant lequel le jeûne peut avoir une incidence négative sur la grossesse. Aussi faut-il qu’elle consulte un medecin de confiance (thiqa) et s’en référer à son avis.

Voir Ach-charh al-mumti, 6/359/ Allah le sait mieux.

Cheikh Ibn Baz a dit :

« La femme enceinte et celle qui allaite sont assimilées au malade ; si le jeûne leur est pénible, il leur est permis de ne pas l’observer. Mais dans ce cas, elles devront effectuer un jeûne de rattrapage, quand elles le pourront, comme le malade. Certains savants soutiennent qu’il leur suffit de nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné. Cet avis est faible et marjoh. Ce qui est juste, c’est qu’elles devront effectuer un jeûne de rattrapage à l’instar du malade en vertu de la parole d’Allah le Puissant et Majestueux :

« Quiconque d' entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d' autres jours.» (Coran, 2 : 184).

Cela s’atteste encore dans le hadith d’Anas Ibn Malick al-Kaabi selon lequel le Messager d’Allah a dit :

« Certes, Allah a dispensé le voyageur, la femme enceinte et celle qui allaite de la moitié de la prière et du jeûne » (rapporté par les Cinq).

Extrait de Tuhfat al-ikhwan bi adjwibatin muhimmatin ta ta’allaqu bi arkane al-islam, p. 171. Allah le sait mieux.

Cheikh Ibn Outhaymine a dit aussi :

« Le malade que le jeûne n’affecte pas comme l’enrhumé et celui qui souffre d’une légère migraine, d’un mal de dent, etc., ce malade-là n’est pas autorisé à rompre son jeûne, même si certains savants disent qu’il lui est permis de le faire, compte tenu du verset :

« (Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu' il jeûne un nombre égal d' autres jours» (Coran,2 :185).

Mais nous disons que ce jugement dépend d’une cause, à savoir que la non observance du jeûne est plus commode pour le malade.. Si le jeûne ne l’affecte pas, il ne lui est pas permis de s’en abstenir. Et il doit l’observer… »

Voir ach-Charh al-moumti', 6/352.

«Le Prophète a dit:

«Certes,Allah le Puissant et Majestueux a dispensé le voyageur,la femme enceinte et celle qui allaite de la moitié du jeûne et de la prière»
(déclaré authentique par al Albani dans Sahihi Abou Dawoud)

Ce hadith est rapporté par Abou Dawoud (3408) et par at-Tirmidhi (715) et par an-Nassai (2315) et par Ibn Madia (1667). Et Aussi al Bazzar.

Dans al-Umm,Chafii rapporte:

«Malick nous a rapporté d'après Nafi qu'Ibn Omar avait été interrogé à propos de la femme enceinte qui craint les effets du jeûne sur son enfant…Et il avait répondu ainsi:«Elle s'abstient du jeûne,quitte à offrir une mesure de blé à un pauvre pour chaque jour non jeûné».


Cheikh Ibn Baz dit en haut : Certains savants soutiennent qu’il leur suffit de nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné...

Cheikh Rslan dans cette video (

http://72.36.170.91/chains/Tayceer9eyam/02_01.wmv ) il dit:

Parmis ceux qui ont dit ça : 'Abdellah ibn 'Omar et 'Abdellah ibnu 'Abbass ,ils ont dit que la femme enceinte ou celle qui allaite si elles ont peur pour elles et pour leur bébé ne ratrappent pas le jeûne elles font al fidya seulement ( nourir un pauvre...).

Comment elle fait pour savoir si le jeûne va lui causer un mal à elle ou à son bébé?:

- L'éxpérience : c'est à dire elle a deja eu ça et ça lui a causé beaucoup de mal .
- Ou si le medecin musulmane de confiance et qui connait bien lui dit de ne pas jeûner.
- Le doute : c'est à dire ta plus le doute que que ça va te causer du mal que le contraire.

Cheikh Al Albani , Cheikh Salim al Hilali et Cheikh al Halabi pensent aussi que la femme enceinte ne refait pas les jours qu'elle a manqué.

Source: http://www.sahab.net/forums/showthread.php?t=351848


On a dit chez Ibn 'Omar, Ibn 'Abbass, Al Albani, Al Hilali, Al Halabi... la femme enceinte ou celle qui allaite qui a peur pour elle et son bébé donne à manger sans ratrapper.

Chez Les Hanafistes , Abu 'Obayd et Thawr elle ratrappe sans donner à manger (c'est le contraire de l'autre avis).

Chez el imam Ahmed et Chaifi'i si la femme a peur pour son fils c'est tous elle ratrappe et donne à manger et s'elle a peur pour elle et son fils elle ratrappe c'est tous sans donner à manger.

Apres cheikh continue de dire que la parole qui lui parait plus juste est celle des sahabas car ça ne vient que du prophète , ça ne peut venir d'autre part et en plus de ça ya aucune parole d'un autre sahabi qui les contredit c'est comme s'ils étaient tous d'accord

Tous ça vient de la video de Cheikh Rslan (

http://72.36.170.91/chains/Tayceer9eyam/02_01.wmv )

Posté par palou34 sur http://www.alminhadj.fr/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=2264&viewmode=flat&order=ASC&start=0







_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Shayna Oum Jibril
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1460
Age : 33
Localisation : IDF
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Sam 22 Sep 2007 - 1:01



Barak Allah oufik oukthi

Citation :
« Le malade que le jeûne n’affecte pas comme l’enrhumé et celui qui souffre d’une légère migraine, d’un mal de dent, etc., ce malade-là n’est pas autorisé à rompre son jeûne

Dans le cas d'une rage de dents c'est chaud quand même !! lol

Bisous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Sam 29 Sep 2007 - 1:44

Le jeûne de la femme enceinte et celle qui allaite [la nourrice] dont le jeûne leur est pénible ?…

الحامل والمرضع لهما الفطر إذا شق عليهما الصوم وتقضيان

Fatwa de Sheikh Abdoul-Aziz Ibn Abdallah Ibn Baz (rahimahou Allah)..
.



Question :

Une femme enceinte ne supportant pas le jeûne, que doit-elle faire ?

Réponse :


Le statut de la femme enceinte dont le jeûne lui est pénible est identique à celui de la personne malade, ceci est valable aussi pour la femme qui allaite si cela lui est pénible de jeûner.

Elles doivent rompre leur jeûne et ensuite le rattraper selon la parole d’Allah – soubhanahou - : « …Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours… » [Sourate Al Baqara - 185].

Cependant, certains compagnons du prophète – prière et salut sur lui – disent également qu’elles doivent nourrir (en guise d’expiation) pour chaque jour non jeûné une personne indigente, sans avoir à le rattraper ultérieurement.

Le plus juste est vraisemblablement la première réponse, car leur statut est identique à celui de la personne malade ; puisqu’à la base, il y a obligation de rattraper [chaque jour non jeûné] et qu’il n’existe aucun récit qui vient s’opposer à cette règle [dans notre jurisprudence].

Ce qui nous pousse à dire cela, c’est le récit rapporté par Anas Ibn Malik Al Ka’by - qu’Allah l’agrée – qui a entendu le prophète – prière et salut sur lui – dire : « En effet, Allah Exalté soit-Il, a dispensé le voyageur de la moitié de la prière ; la femme enceinte et la mère nourrice du jeûne. » [Hadith fiable -Hassan-, rapporté par Al Imam Ahmad, An-Nassai et d'autres] ; ce hadith a été rapporté par l’Imam Ahmad et d’autres rapporteurs avec une chaîne de transmission fiable (Hassan).

Ceci montre qu’en effet, leur statut est semblable à celui du voyageur en ce qui concerne la règle du jeûne et donc, elles doivent rompre leur jeûne et ensuite le rattraper. Par contre, le fait de réduire la prière à la moitié, de sorte que les quatre unités de prière sont réduites à deux unités, cette règle est réservée uniquement au voyageur et nul autre cas ne peut s’y associer.

Et qu’Allah vous assiste.



Source : www.binbaz.org.sa

Majmou' Fatawas et maqalat moutanayi'a - volume 15 – Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz (rahimahou Allah) .
Traduction rapprochée par Ibn Hamza Al Djazairy - 16 Ramadan, 1428 / 28-09-2007

Le site Al Ghourabaa : rubrique fatawa An-Nissa


Posté par IBNHAMZA Al Djazairy ici

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Shayna Oum Jibril
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1460
Age : 33
Localisation : IDF
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 15:32



Il y a tellement d'avis différents ....

Aujourd'hui c'est assez éprouvant pour moi je pense que je vais finir par rompre mon jeûn , à mon grand regret mais kheir inch'Allah
Pourtant je ne suis pas en fin de grossesse mais je me sens affaiblie entre autre ... Moi qui pensait que c'était bien parti !

J'espère ne pas me tromper, que mon intention soit vraiment bonne bi idnillah ...

J'ai relu toutes les fatwas et du coup je ne sais pas vraiment quoi faire !
Devrais je rattraper le ou les jours que j'aurais manqué et nourrir un pauvre? Ou juste nourrir un pauvre? Ou juste rattraper?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oum Anissa

avatar

Nombre de messages : 775
Age : 34
Localisation : Villejuif
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 15:39



si tu te sens affaiblie, alors pense au bébé en priorité ma soeur, et vis à vis du coran, seul la personne qui ne pourra pas rattraper ses jours nourrisse un pauvre, mais inchallah tu pourras les rattraper un jour, alors ceci suffit.;;
allahou allem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayna Oum Jibril
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1460
Age : 33
Localisation : IDF
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:03



Barak Allah oufik oukthi

Donc je devrais rattraper mes jours et pas nourrir un pauvre?

Je suis relou lol mais je ne sais pas à quoi me référer parmi tous ces avis ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oum Anissa

avatar

Nombre de messages : 775
Age : 34
Localisation : Villejuif
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:05



regarde lis bien cette phrase pour moi elle m'a fais comprendre direct ce que je devais faire...

boussssa

sourate 2 v 184

"Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'(avec grande difficulté), il y a une compensation: nourrir un pauvre. Et si quelqu'un fait plus de son propre gré, c'est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:12

Relis les fatwas insha Allah et regarde les preuves et fais selon ce que tu es le plus convaincu okthi,
bisous

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Shayna Oum Jibril
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1460
Age : 33
Localisation : IDF
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:16



Barak Allah oufikounna

Ben c'est pas évident à vrai dire, je n'arrive pas à être plus convaincue par une que par une autre...

Pourtant je les lis et relis depuis tout à l'heure

Car à la fois il y a le verset qu'a cité Carine, et à la fois le hadith qui dit que la femme enceinte est exempté de jeûne....

J'ai peur de me tromper !!

Il y a peut être une technique pour pencher plus vers un avis qu'un autre ???

Bisous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oum Anissa

avatar

Nombre de messages : 775
Age : 34
Localisation : Villejuif
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:31


loool

non mais je pense qu'aux yeux de dieu, on a toutes les 2 emis des textes très proches et convainquant!
lool
je ne suis pas en concurrence, lool, mais de toute manière ce qui est clair cest que tu peut ne pas le faire, dans les 2 textes c'est clair et net, et surtout si tu te sens mal, car bébé reclame derrière, et Allah a favoriser son bien être avant le tien, lol car la preuve c'est pour lui que tu cesserais le ramadan tu vois.

maintenant, tu peux nourrir un pauvre si tu le souhaites, c'est toujours un plus, mais il faudra si tu le peux rattraper tes jours!

même juste après ramandan, tout en sachant que le fait de ne pas jeûner en continue sera plus favorable à bébé qu'en continue...

Allahou allem

moi j'avoue avoir trop de jours a rattraper dû à pleins de soucis de santé, mais al amdoulialh, qu'Allah me pardonne, et inchaAllah je recommence, et les finirais après tout le monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayna Oum Jibril
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1460
Age : 33
Localisation : IDF
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:46



lol Barak Allah oufik ma belle

Je vais essayer de reprendre demain inch'Allah si ça va

Et puis ben je pense que je rattraperais le ou les jours quand les 3 ou 4 mois seront passés bi idnillah !

Quand au fait de nourrir un pauvre ça sera toujours bénéfique inch'Allah

J'y mettrais comme intention de combler mes jours manqués, ou s'il ne fallait pas le faire que ça soit une sadaqa bi idnillah

Voilà je l'ai ma solution lol hamdoulilah !!

Qu'Allah te facilite tes soucis médicaux Amine

Bisous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:49



Voici une autre fatwa

La permission à la personne malade, à la femme enceinte et celle qui allaite [la nourrice] de s’alimenter…


...جواز إفطار المريض والحامل والمرضع


Fatwa de Sheikh 'Abd Al 'Aziz Ibn 'Abd Allah Ibn 'Abd Ar-Rahman Ar-Rajihi (hafidhahou Allah).


Parmi les règles du jeûne, l’alternative donnée à la personne malade de manger pendant la journée du [mois] de ramadan et ensuite de rattraper chaque jour non jeûné. Ceci est valable pour la femme enceinte et celle qui allaite, elles peuvent s’alimenter si elles craignent pour leur être ou pour leur enfant, car leur statut est semblable à celui du malade selon la parole d’Allah – ta’ala - : « …Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours… » [Sourate Al Baqara - 184].

La maladie qui autorise de s’alimenter est [bien entendu] celle qui épuise [la personne] car le jeûne devient incompatible, soit parce qu'il ne fait que l’empirer où qui le rend pénible où alors parce qu'on craint que cela va retarder la guérison [Al Moughni 4/403].

Les gens de science sont d’accord à l’unanimité pour dire que le malade est autorisé à s’alimenter en s’appuyant sur la parole d’Allah – ta’ala - : « …et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion… » [Sourate Al Hajj - 78], ce qui n’est pas le cas de la maladie qui n’est pas grave bien qu’elle rend le jeûne pénible mais qui n’a pas vraiment d’impacte [sur la santé] et n’autorise pas de s’alimenter. La personne doit obligatoirement observer le jeûne, car elle est concerné par la parole d’Allah – ta’ala - : « Donc, quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne ! » [Sourate Al Baqara - 185].

Source : www.sh-rajhi.com

Parmi les règles du jeûne - règles n°10 –
Sheikh 'Abd Al 'Aziz Ibn 'Abd Allah Ibn 'Abd Ar-Rahman Ar-Rajihi (hafidhahou Allah) .
Traduction rapprochée par Ibn Hamza Al Djazairy - 21 Ramadan, 1428 / 03-10-2007

Le site Al Ghourabaa : rubrique As-Sawm

Posté par IBNHAMZA Al Djazairy ici


_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Shayna Oum Jibril
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1460
Age : 33
Localisation : IDF
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:53



Mach'Allah tu m'as rassurée avec cette fatwa !

J'avais peur que le fait d'être affaiblie n'entre pas dans les conditions de rupture du jeûne du coup je culpabilisais un peu...

Barak Allah oufikounna Aliya et Carine vous m'avez été d'une grande aide mach'Allah !

(vu comment je me prends toujours la tête pour rien!! lol)

Bisous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 16:56

lol wa fiki ma puce
bisous

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Oum Anissa

avatar

Nombre de messages : 775
Age : 34
Localisation : Villejuif
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Jeu 4 Oct 2007 - 17:10



wa fiki bella!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliya Oum Taymiya
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7452
Age : 33
Localisation : Sur la Terre d'Allah ta'ala
Date d'inscription : 24/06/2006

MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   Sam 6 Oct 2007 - 14:00



Une nouvelle fatwa insha allah

Le jeûne de la femme enceinte et de celle qui allaite
SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)




- Le vendredi 28 septembre 2007, par IsmaiL

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Question :

Quand est-il de la femme enceinte ou celle qui allaite qui, tout en étant forte, active et résistante au jeûne, s’abstient de l’observer sans excuse, quel est le jugement sur cela ?

Réponse :

Il n’est pas permis à la femme enceinte ni à celle qui allaite de ne pas observer le jeûne du Ramadhân, si ce n’est pour une excuse valable. Si elle s’en abstient, il est obligatoire pour elle d’effectuer un jeûne de rattrapage [une compensation], sur la base de la parole d’Allâh – Ta’âla :

« Quiconque d’ entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours »
[1]

Le sens à cela est le malade. Si leur excuse consiste dans leur peur des effets du jeûne sur leur enfant, elles devront, selon l’avis de certains des Gens de science [Ahl al-‘Ilm], procéder en plus du jeûne de rattrapage à un don de nourriture au profit d’un pauvre pour chaque jour de jeûne non jeûné. La nourriture peut être du blé, du riz, des dattes ou d’autres aliments consommés par les gens. Certains savants disent : elles peuvent se contenter du jeûne de rattrapage dans tous les cas. Car l’obligation du don de nourriture ne repose sur aucune preuve [Dalîl] tirée du Livre et de la Sounnah. Le principe de base [Asl] est que l’on est déchargé de son application jusqu’à la levée d’une preuve [Dalîl]. C’est l’avis de l’imam Abû Hanîfa (rahimahullâh), qui s’avère être le plus solide. [2]

Question :

Concernant la femme enceinte qui craint les effets du jeûne sur elles-mêmes ou sur son enfant, et s’en abstient pour cette raison. Quel est le jugement ?

Réponse :


Notre réponse sur cela est : la femme enceinte ne se situe que dans deux cas :

Le premier de ces cas : elle n’a aucune excuse à ne pas jeûner.

Le deuxième de ces cas : est celui d’une femme enceinte incapable de jeûner soit pour une grossesse avancée, soit pour une faiblesse physique ou pour une autre raison. Dans ce cas, elle ne doit pas observer le jeûne. Elle doit éviter le jeûne si son fœtus risque d’en être affecté. Si elle cesse le jeûne, elle devient comme tous ceux qui sont autorisés à ne pas l’observer pour une excuse valable ; elle devra procéder à un jeûne de rattrapage en l’absence d’une excuse. Quand elle aura accouché et recouvré sa propreté rituelle, elle devra effectuer le jeûne de rattrapage [à titre de compensation]. Mais l’excuse liée à la conception de l’enfant est parfois suivie par l’excuse due à son allaitement [al-Irdhâ’]. Car celui-ci nécessite que la mère se nourrisse bien, et particulièrement au cours des longues journées de l’été marquées par une chaleur ardente. En effet, elle a alors besoin de s’abstenir de jeûner pour pouvoir allaiter son enfant. Nous disons à celle qui se trouve dans ce cas : Rompez. Mais quand vous n’avez plus d’excuse, vous devrez procéder au rattrapage des jours non jeûnés. Certains des Gens de science [Ahl al-‘Ilm] ont dit que si la femme enceinte qui allaite s’abstient de jeûner parce qu’elle craint pour son enfant en jeûnant, sans qu’elle craigne pour elle-même ; elle doit compenser ce jeûne en nourrissant un pauvre pour chaque jour de jeûne non jeûné […] [3]

Notes
[1] Coran, 2/184

[2] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn Uthaymîn, 19/161-162

[3] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn Uthaymîn, 19/162-163


Cliquez ici pour la source

_________________




'Umar Ibn AbdelAziz dit:" Quiconque oeuvre sans science, ce qu'il corrompt est supérieur à ce qu'il réforme" (Jami' Bayan al 'ilm... 27/1)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annisa.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeûne et la femme enceinte ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeûne et la femme enceinte ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "salam" entre homme et femme
» Mémoire d'élève sage-femme
» Comment rendre une femme heureuse
» Les pertes s'écoulant de la femme
» Jonas poésie : FEMME LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Nisa :: Concernant le jeûne et l' Aïd al fitr-
Sauter vers: